Publié dans atelier Photo, coaching, Conseils Photo, Photo

C’est quoi la « Règle des Tiers? »

Nous aimons tous raconter des histoires.  Et nous aimerions aussi que nos photos racontent des belles histoires:  une journée à la plage, une ballade en montagne, une soirée avec les amis, le truc trop bon qu’on a mangé, l’anniversaire des enfants, les poses rigolotes du chat… Bref, nous avons beaucoup d’occasions de nous exprimer avec nos images mais… on constate que nos photos sont irrémédiablement bof! et qu’elle ne racontent rien du tout.

Pourquoi cette superbe photo que j’avais en tête n’est pas la photo que j’obtient?

Le 99% des fois que cela nous arrive, c’est à cause de la RÈGLE DES TIERS.  

Et c’est quoi ça? La règle des tiers?

C’est la première règle a connaître dans la composition photographique

Nous en avons tous entendu parler, à un moment ou à un autre, de cette fameuse règle des tiers, et souvent nous ne comprenons pas bien ce que cela veut dire.  

Dans cet article je vais t’en dévoiler les secrets, t’apprendre à t’en servir, et tu verras, tes photos  passeront d’être bof! pour devenir WAOOOOOO!!!

La  composition est régie  par certaines « règles » intemporelles directement issues de la peinture !  Regardons cet exemple de Delacroix, « La Liberté guidant le peuple », dont je ne vous ferait pas l’analyse complète, mais si cela vous interresse, vous la trouverez ici

les 2 tiers

 

Comme t’auras plus le voir, c’est un concept issue de notre culture, et nous permet de mieux comprendre les photos, puisque nous ne sommes pas neutres face à une image : nous avons été influencés par tout ce que nous avons regardé avant dans les musées, dans la pub, et même dans le cinéma.  Oui oui, regarde par toi même:

rc3a8gle-de-tier-1

Ainsi, nous lisons les images comme nous lisons un texte, c’est-à-dire de gauche à droite et de haut en bas. 

La règle des tiers est l’un des premiers éléments de composition  à découvrir, d’une grande simplicité et qui donne des résultats époustouflants.  Elle est le moyen le plus simple de se rapprocher de la règle d’or – qui fera l’objet d’un autre article bientôt.  Il s’agit de la distribution de l’espace dans l’image qui produit une plus grande attirance par rapport au centre d’intérêt.  

Elle permet de donner à nos photos une sensation de profondeur, d’en apprécier l’équilibre en invitant l’oeuil du spectateur à balayer l’image jusqu’à arriver au point d’intérêt.

Elle est très simple : elle consiste à placer les éléments importants de l’image sur les lignes verticales et/ou horizontales qui coupent l’image aux tiers, voire à leurs intersections (les points forts de l’image). Et pour cela il suffit de couper l’image en 9 comme ça :

reglatrestercios1

Et cela consiste en quoi?

Regarde une de tes photos, et divisela en 3 tiers imaginaires.  L’image est maintenant divisée en 9 parts égales.   Tout naturellement, quand personne ne nous a expliqué comment faire, nous avons tendance à placer notre sujet en plein milieu de la photo, où généralement il se perd dans un trop plein d’informations.

Reprenons notre quadrillage.  Les points où se croisent ces lignes. sont les points de force de notre image, et c’est sur l’un des ces points que nous devrons idéalement placer  le sujet de notre photo.   De cette manière nous déplaçons le centre d’intérêt de notre photo sur un de ces points.   Et là, la magie opère: le sujet devient le l’objet de notre attention  et ne se perd plus dans le trop plein d’information que nous avions auparavant, une profondeur apparait et un mouvement est perceptible.

Lorsque nous prenons une photo, idéalement nous devront positionner notre sujet sur l’un des ces points de force, au lieu de le placer au centre de l’image

Et ça sert à quoi?

Même si les règles on été faites pour les briser, , et que cela sera le sujet d’un autre article, pour le moment nous allons nous concentrer à appliquer la règle des tiers, et constater tout ce qu’elle apporte à nos photos:

  • Une sensation d’équilibre
  • le sujet donne un impression de mouvement, même si il est statique
  • la photo à plus de force et d’énergie
  • l’image gagne en profondeur avec un impression tridimensionnelle 

Je pourrait écrire des tonnes et des tonnes sur la règle d’or, mais rien de vaut une image pour que tu constates par toi même ce que je veux dire.

Comme je l’expliquais plus haut, nous avons naturellement tendance à placer le sujet de notre photo au milieu, avec la fausse idée que comme cela il sera le centre d’intérêt et notre photo sera superbe.  Malheureusement c’est tout le contraire qu’il se passe.  Notre image est plate, sans profondeur, avec un trop plein d’information qui nous empêche de comprendre quel est le centre d’intérêt et le spectateur ne verra pas ce que toi t’as vu et qui t’a donné l’envie de prendre cette photo.

Analysons cette image:

centrado01.jpg

Sur cette photo, le sujet est le voilier.  Mais sur l’image de gauche, c’est pas vraiment clair que c’est lui. Placé au centre comme ça, il y a trop d’information à décoder:  le ciel, la montagne, la mer les rochers.  Nos yeux se perdent et n’arrivent pas à se fixer sur le voilier qui se trouve statique et aplatit au centre de l’image.  Par contre, une fois l’image recardée  – à droite – en respectant la règle des tiers, là plus aucun doute, notre sujet, c’est ce voilier, qui se trouve entre les rochers en premier plan et la montagne en fond, et qui navigue paisiblement vers la gauche.  Et maintenant il  nous est possible de percevoir la profondeur et de sentir le mouvement du voilier sur l’eau.

Et dans les exemples suivants, tu verras que cette règle s’applique pour quasiment TOUTES les photos:  nature, animaux, bébés, paysages; architecture, street….

Imagine que tu te ballades, avec ton appareil photo ou ton smartphone peu importe, et que dans la précipitation t’a oublié tout ce que tu vient d’apprendre et par habitude tu centres le sujet.  Et après quand tu regardes ta photo t’es déçu, car il y a un manque d’équilibre, de profondeur, d’harmonie, de mouvement.  Et tu ne peut pas reprendre ta photo.

PAS DE PANIQUE!!!

Il existent plein d’apps dont je parle sur cet article , des logiciels comme Photoshop ou Lightroom et des outils en ligne tels que Photor ou Picasa, d’ont je parlerai dans un prochain article.

Et pour t’aider à ne pas oublier à oublier cette rèegle lors de tes prochaines prises d’images, les constructeurs et fabricants d’appareils photos et de smartphones, ont pensé à tout et tu as le choix d’activer une grille sur ton écran.

julie-tupas-Y5ipezoLJWI-unsplash
Photo by Julie Tupas

Pour l’instant passons un bon moment avec ces belles photos qui peuvent te servir d’inspiration.

justin-campbell-Hd3do79_FeM-unsplash
Photo by Justin Campbell

 

eyre-june-bustamante-gCusOdUbQaw-unsplash
Photo by Eyre June Bustamante

 

susanne-schwarz-qUACwpVjwoM-unsplash
Photo by Susanne Schwarz

 

kevin-noble-gA3Qd2tquMc-unsplash
Photo by Kevin Noble
Publié dans coaching, Photo, Street Photo

S’initier à la Street Photo

 

Faire de la Street Photo veut dire observer notre entourage avec l’oeil de notre caméra.  C’est capter l’âme de la ville où nous nous trouvons.  Il s’agit de regarder avec des nouveaux yeux ce qui nous entoure, et faire des combinaisons improbables avec l’architecture, les gens qui y habitent, le mobilier urbain, la culture, la nature….  Bref l’identité, ce qui rend unique la ville que nous prenons en photo.

stephan-valentin-jGp90H2tPRw-unsplash
Photo by Stéphan Valentin

 

Mais, par où commencer?  voici 3 conseils de base:

1.-  Prendre son temps

C’est très important dans la street photo de prendre son temps, car il se peut que l’on imagine clairement dans sa tête la photo désirée, mais comme il est impossible de contrôler tous les facteurs dans ce type de photo, ce «petit truc en plus» que nous attendons n’arrive pas.   Il faut donc commence par prendre la photo tel que.  Et après, on peux attendre à ce que ce «petit truc» surgisse.  Ne pas passer pas à coté d’une belle photo juste par ce qu’elle n’est pas exactement comme on la voulait. 

murray-campbell-B_TdfGFuGwA-unsplash
Photo by Murray Campbell

  

2.- Tout préparer à l’avance

Il faut prendre en compte, qu’en Street Photo, les situations peuvent durer que quelques secondes.  Si il faut que l’on se prépare, que l’on fasse les réglages, qu’on fasse le cadrage l’occasion passe et on n’a par pris la photo que nous voulions.  Donc vas mieux se préparer à l’avance.  Je m’explique:  C’est une journée ensoleillée, commencer par trouver un bon endroit où se poser, faire tous les dégages nécessaires pour les photos plein soleil, et utiliser les mode semi-automatiques pour les photos ombragées.  Et si l’appareil le permet, pré-enregistrer différents modes.  Et surtout à chaque déplacement de bien penser de refaire les bons réglages.

joseph-chan-1mxS-Z1P63Q-unsplash
Photo by Joseph Chan

 

3.-  Prendre les devants:

Comme je l’expliquai plus haut, parfois on peut passer à coté d’une bonne photo en question de secondes.  Donc en plus d’avoir l’appareil toujours prêt, il faut être alerte  pour détecter «La Photo» qui puisse se présenter.

Et comment pré-visualiser cette photo?

Il existe une seule manière:  sortir faire de la street photo.  C’est la pratique et l’expérience qui vont nous apprendre à sentir le moment eau quel quelque chose d’intéressant va se passer, et que l’on pourrait avoir une bonne photo.

Tout  est question de patience et observation:  personnes, enfants, animaux.  le vivant nous offre très souvent des belles images.

Il faut apprendre à observer, même sans prendre de photo, juste se donner le temps d’observer.

Faut il se rendre invisible pour la Street Photo?

C’est pas indispensable, mais en effet c’est utile.  Passer inaperçu donne une plus grande liberté d’action.   Ne pas courir ni faire des mouvements brusques, ne pas s’imposer sur les gens.  Personnellement si j’ai mon équipement pro, j’aime le poser sur pied et utiliser la télécommande.  

patrick-donnelly-FArmYuwp_tM-unsplash
Photo by Patrick Donnelly

Une autre manière de passer inaperçu lors de la street photo c’est avec le smartphone.

Dans tous les cas il faut respecter l’espace vital de ceux que l’on prend en photo. 

valerie-elash-7kG9-QFnE6U-unsplash
Photo by Valerie Elash

 

Et le droit à l’image?

N’oublions pas qu’il ce peut qu’il y ai des personnes sur nos photos, même si nous les prenons discrètement et de loin.  Et il se peut que quelqu’un nous demande ce que l’on est en tuai de faire.    

Dans ces cas là, la meilleure option c’est le sourire, et montrer les photos tout en expliquant que nous sommes des passionnées de la photo et que nous n’obtiendrons aucune rémunération pour les photos prises.  Si on va les utiliser pour une expo ou pour un blog, les informer, les inviter à visiter l’expo et/ou le blog.

Bien évidement, s’ils te demande d’effacer la photo, il faut l’effacer.  Mais avant de l’effacer je propose de flouter les visages et de signer une autorisation dont vous trouverez un modèle type ici: autorisation-photo-2.  Mais s’ils insistent, et même si c’et notre meilleure photo, il fait l’effacer.  Dans tous les cas, pour éviter ce genre de problème, et si il est indispensable qu’il y ai des personnes sur la photo,  mieux vaut éviter que les personnes soient reconnaissables.  Faire des prises de dos, de loin, en blanc et noir ou floutées, de manière a ce que les personnes ne sont pas identifiables et éviter des éventuels problèmes. 

bagus-ghufron-MvFaJYNLdWk-unsplash
Photo by Bagus Ghufron

 

Une autre option est de ne prendre aucune personne sur les photos.  La ville nous offre beaucoup d’occasions pour de superbes photos.  

denzel-victory-3rKKOJ04qVU-unsplash
Photo by Denzel Victory

 

Le matériel:

L’avantage de la street photo, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de gros matériel.  Même un smartphone suffit.  Ce qui est important dans ce style de photo est de capturé le moment.

Pour un matériel pro, l’idéal est de disposer d’un objectif 35 ou 50mm.  Comme je l’expliquait plus haut, la meilleure manière de passer inaperçu avec ce type de matériel plus encombrant, est de le poser, sur pied, sur une table, sur un mur, et d’utiliser une télécommande pour déclencher la prise de vue. 

Autre chose important est de se sentir léger.  Si on doit transporter du matériel lourd, dans des sacs à dos ou des sacoches, l’expérience peut devenir pénible.

thomas-martinsen-CrnALaUMSA4-unsplash
Photo by Thomas Martinsen

 

La street Photo t’intéresse? T’a déjà pris de photos de ce type?  N’hésite pas à les partager avec nous.

A bientôt

Publié dans atelier Photo, coaching, Conseils Photo, Photo

L’OUVERTURE EXPLIQUÉE SUPER FACILE AVEC DES EXEMPLES

   

Nous savons que nous disposons de trois éléments de base pour contrôler l’exposition d’une photo:  

La Formule Parfaite = Ouverture + Vitesse + ISO

L’exposition d’une image est donc la somme de ces trois éléments clés, connu sous le nom de «Triangle d’Exposition».

Avec ce post je vais  expliquer le premier de ces trois points, et vais  donner des exemples pour dévoiler tous les mystères sur ce sujet, si important en photo.

Bien maitriser ces concepts te permettra a faire le saut du mode automatique vers le mode manuel, de manière à ce que ce soit toit le décideur de la photo que tu veux obtenir et non ta caméra.

Pour que tu comprennes mieux, l’ouverture du diaphragme d’un objectif photo ressemble beaucoup au fonctionnement de l’iris de tes yeux, qui se dilate ou se rétrécit en fonction de la quantité de lumière qui rentre dans l’oeuil.

Ce diaphragme est composé de volets qui s’ouvrent ou se ferment en fonction de la lumière, laissant au milieu une ouverture qui laisse passer plus ou moins de lumière.

Plus cette ouverture est grande, plus de lumière touchera le senseur de notre appareil photo, et à l’inverse, plus il est fermé, moins de lumière touchera le senseur. 

Les Fameux numéros f/

T’as du surement te demander de quoi ils parlent les photographes quand ils font mention du numéro f/x utilisé pour prendre telle ou telle hoto; ou dans les revues spécialisées ou même sur le mode d’emploi de ton appareil reflex.  

Cette image t’explique ce que cela veux dire:

En résumé:  plus est ouvert le diaphragme, plus bas est le numéro f/, et inversement, plus haut est le numéro f/, plus petite est l’ouverture du diaphragme.

Mais alors qui a eu l’idée de donner des numéros grand pour ce qui est petit et des numéros petit à ce qui est grand?

Le truc pour te repérer c’est de comprendre qu’il s’agit d’une fraction, c’est à dire que le f/32 veux dire 1/32  et le f/2  c’est 1/2.  lia tu comprends bien que 1/32 est plus petit que 1/2.  Voila ce mystères qui rend fous les débutants en photo complètement fous!!!

L’importance de cette ouverture de diaphragme dans nos photos, est quelle agit directement sur la l’exposition des images;  A fur et à mesure que nous modifions cette ouverture, nous laissons passer plus ou moins de lumière qui va venir toucher le senseur de l’appareil, ce qui nous donnera soit des photos parfaitement exposée, sous-exposées ou surexposés.  

En plus de l’exposition, l’ouverture du diaphragme agit aussi sur la profondeur de champs dans nos images.

L’Ouverture et la Profondeur de Champs

Un autre aspect important a savoir sur l’ouverture du diaphragme,  es la manière comme afecte la profondeur de champs,  notion sur laquelle j’écrirais dans un autre post.

Mais juste pour comprendre de quoi je parle, la profondeur de champs fait référence à la partie nette devant et derrière le sujet principal de notre photo.

Du point de vue esthétique, jouer avec cette profondeur permet de donner une impression de tridimentionalité à l’image, et de « decoller » le sujet autant de premier plan comme de l’arrière plan de la photo, le mettant en valeur et lui donnant toute son importance

Donc, plus grande est l’ouverture du diaphragme, plus courte sera la profondeur de champs et inversement, plus petite sera l’ouverture, plus grande sera la profondeur de champs. 

 

Donc, pour être pratiques, tu dois prendre note que, les grandes ouvertures conviennent mieux aux portraits et les petites ouvertures aux photos de paysages et photo urbaine ou street photo.

Comment changer l’ouverture du diaphragme?

Pour choisir l’ouverture du diaphragme, il faut sortir du mode automatique de l’appareil et poser le sélecteur soit:

1.-  En mode manuel, qui nous permettra de choisir le f/ désirée, ainsi que tous les autres paramètres, comme le sont la vitesse et le ISO.

2.- Priorité à l’ouverture ou mode semi-automatique AV/A,  de cette manière c’est nous qui choisissons l’ouverture désirée, et le moteur de notre appareil choisira la configuration des autres réglages.  Pour débuter c’est la méthode que je recommande, le temps de prendre la main, et de bien comprendre le concept d’ouverture.  

 

 

J’espère que maintenant la notion d’ouverture du diaphragme est claire ainsi son importance pour la réussite de tes photos. Maintenant je t’encourage a prendre ton appareil photo, tu le mettes en mode Av/A et que tu fasses des essais.  

Á la prochaine, et belles photos ….

 

Publié dans Photo, poésie

Source originelle

Dans la mère originelle, sur ses flancs,

la créature fugace fut l’imprévu,

fut l’image du chant. Et fut le chant.

Et guettée par le bleu des abîmes,

aveugle dans l’ombre originelle de son élan,

elle épanche son amour en longue flamme douce

et vit et meurt l’effroi chevillé au cœur.

Luz Machado

Publié dans coaching, Conseils Photo, Photo

Photos de vacances avec mon smartphone

Hello tous.  Les journées se rallongent, le soleil pointe le bout du nez et nous voilà à faire des projets pour les prochaines vacances… et qui dit vacances dit PHOTOS, toutes sortes de photos, plein de photos, pour avoir plein de souvenirs de tout:  paysages à couper le souffle, gens sympas rencontrées, des trucs trop bons qu’on a mangé.  Bref, on a envie de prendre des super photos de tout, mais il y a un petit problème: nous ne sommes pas des pros et n’avons que le portable !!!

Avant toute chose, pas de panique: je vais passer en revue avec vous, tous les avantages des smartphones pour prendre des photos de voyage

Donc commençons par oublier qu’il s’agit d’un smartphone, car c’est un appareil photo, capable de prendre des superbes photos.

clarisse-meyer-152689-unsplash

Donc il ne tient qu’à toi de réaliser que tu pourra faire les meilleurs photos de vacances avec le meilleur appareil qu’il soit:  cet outil que tu as toujours entre les mains… alors tu pourras te concentrer sur ce que tu veux raconter.

lubo-minar-262506-unsplash

La première des choses est de vérifier la capacité de stockage:  soit en ajoutant une carte SD, soit en libérant de l’espace, pour être sûrs que nous pourront prendre toutes les photos que nous voudrons, sans limitations.  Et dans cette idée, il est aussi prudent d’effacer les photos ratés au fur et à mesure.

Ensuite, pour chaque photo, chercher la meilleur composition, tout en suivant les règles, ou en les cassant selon l’effet désiré.

Approche toi ou éloigne toi, mais évite d’utiliser le zoom digital, car  lui par contre n’est pas un outil performant et ne donnera que des photos floues, … à moins bien sûr que ce soit exactement l’effet recherché pour «cette photo là».

Un des principaux avantages du smartphone, en tant qu’appareil photo, est qu’il est petit, léger, silencieux et discret.  Vous me direz, et avec raison, que les compact ont aussi toutes ces qualités, mais il n’y a que le smartphone qui est 100% tout terrain:  aujourd’hui cela n’étonne personne, voir quelqu’un avec son téléphone à la main, par contre, un appareil photo peut être un élément perturbateur.  En te servant de lui avec discrétion, tu pourras prendre des photos sans que personne s’en rende compte – a condition de le mettre en silencieux et de désactiver le flash. Et ceci est un atout que seul le smartphone peut t’offrir.

fegiii-1551351-unsplash

Un autre des avantages du smartphone, est l’accès à la fonction photo même avec l’écran bloqué.  Le fait d’avoir un accès rapide à cette fonction, sans trop de manipulations, peut s’avérer tres utile lorsque la réactivité et rapidité sont nécessaires pour prendre «la photo» qu’autrement on aurait raté.  

Un autre des avantages du smartphone, c’est sa simplicité, surtout lorsque on est débutant et on ne comprend rien aux menus et modes compliqués des appareils photos compact ou reflex.  Le fait que tout soit totalement automatisé, rend l’acte photographique d’une simplicité étonnante, et cela nous laisse le choix de la composition, du moment et de l’endroit nous allons prendre «cette» superbe photo qu’il ne fallait pas rater.

Manipule bien ton smartphone, avant de partir en voyage.    Il est indispensable de bien connaître comment il réagit aux différentes lumières, comment activer et désactiver le flash, comment contrôler l’exposition et la mise au point, d’un seule main et de deux doigts.  Pour la plupart des smartphones, tout cela se règle directement en touchant l’écran tactile, de manière très simple et intuitive.  Le plus important étant toujours une bonne mise au point, une bonne exposition et une composition sympa.

tinh-khuong-1439070-unsplash

Et pour finir, ne pas hésiter à faire des retouches et à utiliser différents filtres, pour donner une ambiance particulière et du caractère a tes photos de voyage.   Avec un appareil photo compact ou reflex, notre travail ne se termine pas avec la prise de photo.  nous devons ensuite les passer à l’ordinateur et devons les éditer, ce qui peux s’avérer un processus long et délicat.

john-hoang-1527686-unsplash

 

Avec le smartphone, nous avons des multiples Apps de retouche et filtres qui nous permettent immédiatement de les faire, pour pouvoir les poster sur nous réseaux sociaux ou sur notre journal de voyage.  Le seul conseil que je vous donne sur ce dernier point, est de toujours faire un double de votre photo, et de réaliser toutes les retouches et modifications sur ce double.  Ne faites pas l’erreur de prendre l’original pour les retouches puis de l’enregistrer, car vous ne savez jamais si vous allez avoir besoin de cet original pour autre chose.  

Pour terminer, oubliez tout ce que vous avez pu écouter concernant les smartphones:

– c’est pas un vrai appareil photo

– la qualité est nulle

– les vrais photographes ont des vrais appareils photos

Ici, le seul but est de profiter des vacances, de voyager léger et de garder des superbes souvenirs, et tout ça vous l’obtiendrez avec votre smartphone…..

Et celui-ci n’est qu’un parmis tous les que peut te proposer Désir d’Avenir avec ses différents ateliers.  Pour tout renseignement sur nos ateliers, tu peux nous laisser un message ici sur le blog ou nous contacter par mail à desirdavenirasso@gmail.com