Publié dans Conseils Photo, Photo, portable, smartphone

QUELQUES ERREURS À EVITER – PHOTO SMARTPHONE

Je ne sais pas combien de millions de photos peuvent se faire aujourd’hui dans le monde avec un portables en une minute. Tout comme je ne saurais dire combien d’entre elles vont être partagées sur les réseaux sociaux.
Mais dans tout les cas, ces chiffres nous paraitront énormes!
C’est certain que de nos jours, la photo est d’accès universel, et grâce aux smartphones, cette universalité augmente de jour en jour.
Tout le monde a un smartphone capable de prendre des photos, et la photographie est maintenant au service, accès et profit de tous, au meilleur endroit qu’ils soit: au bout de notre main !

Photo by Anton on Unsplash

Et ceci est génial. Car même si tu penses que la photo avec smartphone, n’est pas vraiment de la photo, c’est un monde merveilleux et illimité d’inspiration stimulante.

Ceci dit, il faut apprendre les bases de la photo. Tu trouvera ici mon guide complet pour la photo avec smartphone. Et aujourd’hui je vais énumérer les principales erreurs que j’ai pu relever lorsque nous prenons des photos avec notre téléphone portable. N’hésite pas à me laisser un commentaire si tu en a repéré d’autres.

1.- LE ZOOM
L’optique des smartphones est fixe, et le zoom ne fait que « découper » l’image pour l’agrandir. N’oublions pas, que la taille du capteur détermine la qualité des photos, et que celui des téléphones est tout petit.
Donc le meilleur zoom sera de te rapprocher vers ton sujet, quite à découper ton image ultérieurement avec une App de retouche..

Photo by Michael Sala 

2.- LE FLASH
Vu la pauvre puissance qu’ont les flash des téléphones portables, en plus d’être une lumière type torche , donc dirigée sur un point précis, mieux vaut s’en passer, car plus que t’aider, il risque de gâcher ta photo en surexposant un point de ta photo et laissant le reste dans le noir.
Par contre il existent des Apps avec lesquelles tu pourras corriger l’éclairage ultérieurement.

3.- LA COMPOSITION
Ce n’est pas parce que on peut dégainer notre portable à tout moment, qu’il faut faire n’importe quoi et oublier les règles de composition.
Il est intéressant d’afficher la grille de la règle des tiers, dans les réglages de l’appareil photo de votre smartphone, ainsi que la taille 4:3, si nous voulons avoir un format standard type « carte postale », ou « carré », si nous avons prendre des photos à publier principalement sur Instagram. N’hésites pas non plus à varier les points de vue sur un même sujet et de faire attention aux éléments qui se trouveront en arrière plan de ton image. Une poubelle débordante d’ordures peut gâcher la photo trop chou de cet enfant tout barbouillé de glace au chocolat…

4.- LA LUMIÈRE
Nous avons tendance à penser que l’appareil photo d’un smartphone est automatique et que nous n’avons qu’à appuyer sur le bouton. Grossière erreur. Il est important de ne pas oublier que la photographie, n’est autre chose que jouer avec la lumière:

  • Jeux d’ombres
  • Contre-jour
  • Lumière dures et douces
    Mème s’il est évident que contrôler a lumière ne sera pas pareil qu’avec un appareil réflex, nous pouvons quand même agir directement pour jouer avec la lumière
  • Chercher à avoir ou ne pas avoir du tout des ombres
  • Utiliser une feuille de papier comme diffuseur de lumière
  • profiter de l’heure dorée, de l’heure bleu ou du coucher de soleil pour avoir des effets de lumière différents
  • Se rapprocher d’une source de lumière naturelle, comme une fenêtre.
Photo by Richard Wang 

5.- LA PROFONDEUR DE CHAMP
Certes, c’est plus facile avec un réflex, de jouer avec le diafragme, pour créer un effet de profondeur en décrochant le sujet de notre image du fond. Les smartphones sont capables d’une grande profondeur de champ, ce qui réduit notre image à un effet 2D, écrasant tous nos plans au même niveau.
Mais il est tout à fait possible d’obtenir cet effet de fond légèrement flou, soit avant de prendre la photo, soit après l’avoir prise, en touchant le sujet sur l’écran pour indiquer au capteur où il doit se concentrer, soit dans les réglages, selon la marque de ton téléphone.

Photo. by Palmyra Montiel

6.- L’HISTOIRE
La photo avec smartphone est a portée de main, automatique et gratuite. Tout cela nous donne l’impression qu’elle n’a pas de valeur ou que ce n’est pas de la vraie photographie.
Mais au contraire, justement par le fait de l’avoir toujours accessible au bout de notre main, nous ne devons pas oublier l’histoire que nous voulons raconter.
Et comment savoir ce que l’on veut raconter? C’est simple: pour quelle raison as tu voulu prendre cette photo?
Il en existe des millions, comme par exemple:

  • garder le souvenir d’une fête familiale
  • tracer l’évolution de la pousse des légumes du potager
  • les drôles de positions et de têtes du chien ou du chat.
  • voir ton enfant grandir
  • faire un album de voyage
  • Ou tout simplement ce qui t’a ému au point de vouloir garder à jamais cette image: des amoureux qui s’embrassent, un graffiti génialissime, la tendresse d’une mère qui allaite son bébé, des arbres en fleur au printemps…..
    Ce qui t’a ému, c’est certain, touchera les personnes avec qui tu partages ta photo.

7.- LA SELECTION DES IMAGES
C’est certes difficile de choisir certaines images et d’en effacer d’autres. Et pourtant faut bien le faire, si nous ne voulons pas nous retrouver en manque d’espace très rapidement.
Bien évidement il existe une solution à ce problème: LE CLOUD
J’avoue que j’en utilise plusieurs:

  • Le cloud proposé par Amazon Prime (inclut dans l’abonnement Prime) qui garde toutes les photos prises avec ton portable, et en illimité
  • Dropbox (12€/mois) pour avoir une deuxième copie de mes photos – on n’est jamais assez prudent.
  • iCloud d’Apple qui gère à sa manière le flux photo, et te permet d’acceder à celle que tu veux, même si elle n’est plus physiquement sur ton téléphone portable. Beaucoup de marque de téléphone proposent un cloud, ainsi que les différents fournisseurs de lignes téléphonique.

Une fois que tu as décidé qu’elles photos garder, crée des dossier où les garder pour pouvoir y avoir accès plus facilement.

Alors accepte le défi de mettre de temps en temps de l’ordre dans tes photos!

8.- L’ÉDITION
Rarement nous prenons la photo parfaite du premier coup.
Ou c’est la photo qu’on voulait, mais elle n’est pas parfaite.
Que faire?
Très simple: ÉDITER.
Soit qu’il y ai trop de lumière ou pas assez, que le cadrage soit mal fait, que les couleurs soient fades, que l’on veuille du blanc et noir, il n’existe pratiquement aucun problème qui ne peut pas être résolu par un éditeur de photos.
Voici mes deux préférés:

  • Snapssed, la star des éditeurs gratuits.
  • Lightroom la star des éditeurs pour professionnels, avec abonnement.
    Bien sûr il en existent beaucoup d’autres, à toi de trouver ton préféré et de t’en servir à volonté

9.- NE PAS PARTAGER OU TROP PARTAGER – Thats the question!!!
C’est évident que chacun fait ce qu’il veut avec ses photos, manquerais plus que ça!
Mais mon conseil personnel est: ni trop ni trop peu.
Par là je veux dire qu’il n’est pas nécessaire de partager toute ta vie privée et tout ce que tu fais dans la journée: le petit dej, la sortie du chien, le taf, les chaussures, le goûter, etc car ça peut terminer par saouler tes amis et followers.
Mais par contre, si tu partages tes belles photos, celles qui ton inspiré, ému, les rigolotes, les moments inattendus, celles dont tu est fier de partager, celles qui ont un sens pour toi, tu crée un lien invisible avec tous ceux qui apprécieront ta photo.

10.- AHHHHH LES CRITIQUES!!!
Accepter que l’on ne peut pas plaire à tout le monde, et qu’il y en a qui critiqueront tes photos, et surtout ne pas se fâcher, et un immense exercice de sagesse et humilité.
Au bout du compte c’est pas grave d’ère critiqué, c’est l’occasion pour profiter d’en apprendre plus sur la photo, pour comprendre pourquoi ils n’ont pas aimé, est-ce un ressentit personnel? une critique artistique? ou technique?

Photo by ian dooley 

11.- ABUSER DES FILTRES ET AUTRES RETOUCHES
Photographie mobile et philtres et retouches sont des concepts pratiquement inséparables. Il nous parait impossible de partager une image sans las retoucher, la recadrer, augmenter la saturation, dramatiser la lumière et bien sûr, y mettre un filtre….. et tout ça c’est génial.
Mais si on dénature notre photo, on risque de faire plutôt un désastre.
Donc avant de faire des modifications, pense à faire un double. Si tu fait un désastre et la photo termine gâchée, tu pourras toujours retrouver ton original, refaire un double et recommencer.

Mauvais usage des filtres et retouches

12.- MANQUE DE COHÉRENCE
Si tes photos font partie de ton travail ou d’un projet précis, essaye au maximum de garder une cohérence. Ainsi quand quelqu’un rentre dans ta galerie d’images ou dans ton Instagram, quel que soit leur format, que l’ensemble soir cohérent et organisé par thèmes et sujets. Sinon, le résultat pourrait être chaotique et tu risques la perte d’intérêt de ton public.

13.- VOULOIR ABSOLUMENT FAIRE COMME TOUT LE MONDE
Je ne sais pas si tu es de ceux ou celles qui passent leurs temps a scroller sur les réseaux sociaux. En tous cas, moi je le fais, et j’avoue que je suis parfois époustouflée pas des photos magnifiques; mais d’autres fois, c’est du vu et revu.
Il y a des styles sympas sans plus, et d’autre part, des photographes qui t’on ému, t’on laissé sans souffle, t’on touché aux tripes et t’on fasciné. N’essaye pas d’être comme tout le monde, le but n’étant pas juste d’avoir des belles photos, mais d’être authentiques.

Je partage avec toi quelques Instagram que me plaisent qui pourront t’inspirer:

CONCLUSION
N’essaye pas de plaire aux autres, à moins que tu sois payé pour. Si les photos sont pour toi, tes amis, ta famille, sois toit même et essaye d’exprimer tes sentiments à travers tes images, et de rendre beaux ceux que tu aimes. Pratique, n’oublie pas la technique et les règles de base et suit tons instinct. Cherche ton propre style et surtout, amuse toi.

J’espère que t’a apprécié ce post. Si c’est le cas, n’hésite pas à le partager et à me laisser un commentaire.

Auteur :

Pédagogue et artiste sur plusieurs registres tels que l'informatique, l'espagnol, l'écriture, la photo et la vidéo, je suis convaincue que la réalisation d'activités artistiques est aujourd'hui indispensable pour l'exploration et la compréhension de notre monde particulier à chacun. Désir d'Avenir a ouvert ses porte en avril 2005 à Nice, comme un besoin personnel de donner "un coup de main" aux personnes qui comme moi, venant de lointaines contrées, ne trouvent jamais les bonnes cases à cocher dans la multitude de formulaires que l'on doit remplir. Maman d'une petite qui avait 7 ans à l'époque, je suis venue en France avec un "Désir d'Avenir" pour ma fille, autre que celui de la dictature qui se profilait dans mon pays. Aujourd'hui grand mère, le Désir d'Avenir est toujours présent, ainsie que la folle envie de partager mon savoir faire, et faire savoir ...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.