Publié dans atelier Photo, Conseils Photo, Photo

LES GENRES ET TYPES DE PHOTOGRAPHIES

Lorsque nous nous retrouvons avec d’autres passionnés de photos, il arrive souvent que l’on ne puisse pas se mètre d’accord sur notre conception du sujet.  Et rien de plus normal.  Le monde de la photographie est tellement riche et vaste, qu’il existe beaucoup de genres et sujets à traiter, chacun avec ses propres spécificités

Les genres et types de photographie

La photographie est une passion très ample, c’est pourquoi dans cet article, j’ai voulu passer en revue les différents genres les plus courants afin que tu les connaisses, et pourquoi pas aussi, pour que tu sautes  le pas et quitter ta zone de confort et essayer certains d’entre eux.  Allons les connaître!

Lorsque nous commençons dans le monde de la photographie, très souvent ce que nous voulons c’est capturer  des souvenirs de notre famille pour qu’ils durent éternellement, soit parce que nous voulons faire un reportage sur la façon et l’endroit où nous avons été en vacances. Si nous devions traduire cela en genres ou types de photographie, le portrait et les paysages ou les voyages me viendraient à l’esprit, n’est-ce pas ?

À ce sujet, il existe d’innombrables publications, sites et réseaux sociaux, afin que nous puissions apprendre des techniques, voir des conseils, des astuces, apprendre des schémas d’éclairage ou de la composition. Et la vérité est que maîtriser parfaitement un genre est quelque chose de complexe, car je suis de l’avis que nous avons toujours quelque chose à apprendre.

Mais que me dirais-tu si je te disais aussi qu’il existe de nombreux autres genres photographiques avec leurs propres caractéristiques ? N’aurais pas tu envie de les connaître e et les essayer? Au début, nous pouvons nous sentir un peu dépassés parce que ce n’est pas le style de photographie que nous pratiquons habituellement, mais apprendre signifie devenir riche, et sûrement, lorsque tu quittera ta zone de confort, tu découvrira également des astuces utiles que tu pourra appliquer à d’autres styles de photos, et même qui sait,  tu terminera par les aimer.

C’est pour cette raison que nous allons parcourir dans cette liste très complète, les genres photographiques qui existent. Allons-y !

1. Photographie de portrait

C’est peut être le genre  préféré de tous. Il donne au photographe le pouvoir de transmettre des émotions et raconter des histoires, raisons pour lesquelles ce genre triomphe probablement tant chez les photographes amateurs et professionnels.

En outre, sur le portrait, il y a une infinité de choses que nous pouvons apprendre, ainsi que des sous-genres sans fin que nous pouvons trouver. Des portraits à l’extérieur, à l’intérieur, en studio, aux jeunes enfants, aux personnes âgées, à la lumière naturelle, à la lumière artificielle… 

Un autre point positif est  qu’il s’agit d’un genre très accessible, que tu pourra commencer à pratiquer avec ton appareil photo et un objectif, quel qu’il soit, et qu’au fil du temps, tu pourra perfectionner, tels que des objectifs fixes très lumineux qui nous fournissent un beau bokeh de fond, et une belle profondeur de champ. 

2. Photographie de paysage

Après le portrait, on pourrait dire que le paysage est le deuxième thème dont les photographes tombent le plus amoureux, à savoir que la nature a quelque chose qui nous piège, qui ne cesse de nous impressionner. Il est naturel, jamais mieux dit, que nous ne puissions nous empêcher de le capturer dans nos plans. Et bien qu’il soit très accessible, ne pensez pas qu’il soit facile à maîtriser.

Dans la photographie de paysage, il existe de nombreux sous-genres, tels que la photographie côtière, la photographie d’orage, les vues panoramiques…

En règle générale, les optiques grand angle sont les plus utilisées dans ce genre, car de cette façon, la grandeur des paysages auxquels nous sommes confrontés peut être couverte, mais cela ne signifie pas que parfois nous changeons de distance focale et obtenons d’excellents résultats.

3. Macrophotographie

C’est le monde des petits détails qui caractérise le genre de la macrophotographie, et bien que les images d’insectes et de fleurs me viennent à l’esprit, la macro ne couvre pas seulement ces thèmes.

Tu assûrement déjà vu des captures oculaires impressionnantes de très près, ou même des coups de champignons ou des flocons de neige. Tous seraient également dans ce genre qui nous fait prêter attention aux détails qui passent normalement inaperçus.

Pour pratiquer ce type de photographie, il est idéal d’avoir un objectif macro, mais pas de panique!, car si tu commences et que ton budget ne te permet pas d’acquérir l’un de ces objectifs, il existe d’autres alternatives telles que les tubes d’extension, les anneaux d’inversion ou les objectifs d’approche.  Donc tout est possible …

En outre, pratiquer ce genre nécessite également de la patience et du temps, car tu devra maîtriser la technique et ce n’est pas quelque chose qui se réalise en une seule session, mais avec beaucoup de persévérance. Bien sûr, les résultats en valent vraiment la peine.

4. Photographie abstraite ou conceptuelle

Ce type de photographie est un genre difficile à définir, connu sous divers noms, tels que la photographie abstraite, conceptuelle ou expérimentale.

Il montre des aspects photographiques qui rendent une photo efficace, tels que la lumière, la texture, la couleur… bien que ce genre ne soit pas soumis à des conventions photographiques, mais tente d’exprimer une image visuelle par l’association, l’isolement et la recontextualisation. En d’autres termes, c’est une forme d’expression créative qui permet au photographe de communiquer ses idées sans suivre les règles de composition ou les techniques établies.

5. Photographie aérienne

Bien que nous puissions la considérer comme une branche de la photographie de paysage, la photographie aérienne devient de plus en plus populaire pour ses points de vue originaux que nous ne pouvons pas atteindre au niveau de la rue. Et le meilleur de tout, il peut être combiné avec d’autres genres, car il peut également être utilisé pour la photographie architecturale ou même événementielle.

Évidemment, pour pouvoir le pratiquer, ce dont nous aurons besoin, c’est d’un drone, un matériel de plus en plus à la portée du grand public et qui nous permet d’atteindre des angles incroyables.

Cependant, ces équipements n’ont pas toujours existé, de sorte que la photographie aérienne est également considérée comme celle prise à haute altitude, comme celle que nous pouvons faire à partir d’avions ou d’hélicoptères.

6. Photographie d’animaux sauvages

Photo by Mabel Cornago

On pourrait dire que ce genre est inclus dans la photographie de nature.

S’il y a une chose qui caractérise un photographe animalier, c’est sans aucun doute la patience. Les photographes qui se consacrent à ce genre photographique peuvent passer des heures et des heures à attendre qu’un animal soit à l’endroit idéal, ou attendre des créatures que beaucoup préféreraient éviter.

Bien sûr, ce genre a besoin d’équipements où la discrétion est très importante pour se cacher des animaux et ne pas interférer dans leur comportement, il sera donc essentiel d’utiliser des téléobjectifs. Et aussi, des téléobjectifs lumineux et rapides afin qu’aucune photo ne nous échappe.

7. Photographie d’architecture

Photo by Big Dodzy 

La photographie architecturale n’est pas un genre simple. Que vous travailliez à l’intérieur ou à l’extérieur, les images doivent être très fidèles à ce que nos yeux voient, et lorsque les conceptions architecturales et les bâtiments doivent être capturés, le maintien d’angles droits est une exigence primordiale pour essayer de minimiser les problèmes de distorsion et de perspective.

Cela implique que nous avons besoin d’un équipement spécial qui nous permette de ne pas modifier leur perspective, et nous devons également connaître certaines techniques spécifiques pour obtenir le meilleur résultat dans nos images.

8. Astrophotographie

Photo by Byron Johnson 

Qui n’est pas fasciné par une photo de la Voie lactée, de la lune ou du ciel profond ? Il est incroyable que grâce à la photographie, nous parvenions même à capturer des choses que nous ne voyons pas à l’œil nu et qui sont si loin de nous.

L’astrophotographie est un genre qui nécessite de la technique et de l’équipement, mais nous pouvons y entrer petit à petit. Par là, je veux dire, bien que même si tu n’as pas l’équipement le plus avancé au monde, avec ton boitier, l’objectif du kit et un trépied, tu pourras déjà essayer de capturer la Voie lactée, par exemple.

Rappelez-vous également qu’il est très important d’échapper à la pollution lumineuse pour pratiquer ce genre photographique, et soyez très attentif au calendrier pour savoir quand la Voie lactée sera le plus visible, quand une certaine pluie d’étoiles se produira ou quand nous pourrons voir la pleine lune, entre autres événements.

9. Photographie de produit

Photo by Alex Azabache 

La photographie de produits est clairement publicitaires. Si nous pensons à tous les catalogues qui existent, imprimés et en ligne, ils montrent les images des différents produits qui peuvent être vendus, et tous ont été capturés par un photographe de produits.

Normalement, ce type de photo se réalise en studio, avec une diversité d’arrière-plans, d’équipements d’éclairage et d’accessoires tels que les light box et l’utilisation de logiciels de retouche; et couvre toutes sortes de produits, des bijoux aux produits alimentaires ou de beauté. 

10. Photographie Newborn

Photo by Kelly Sikkema 

Bien qu’elle relève du genre de la photographie de portrait, la photographie newborn se concentre sur la capture d’images de nouveau-nés, généralement non accompagnés du reste de la famille.

Ce genre dispose d’une série de techniques très spécifiques, allant de l’éclairage à la pose des plus petits atrezzos sont souvent beaucoup utilisés dans ces sessions, et bien sûr, vous devez avoir beaucoup d' »accidents » qui peuvent se produire pendant la session.

Nous devrons apprendre à agir rapidement et à être patients, mais les photos qui en résultent peuvent être belles et certainement un souvenir incroyable pour vos parents.

11. Photographie d’animaux de compagnie.

Photo by Palmyra Montiel

Nos animaux de compagnie sont un autre membre de la famille, et au fil du temps, nous pourrions dire qu’un genre photographique spécifique leur a été créé et dédié.

Une grande partie de la théorie que vous devriez connaître pour pratiquer ce type de photographie est liée au genre portrait, comme les différents plans ou l’éclairage, mais aussi ici, vous devrez apprendre à être assez agile en prenant les photos pour capturer votre animal de compagnie au bon moment. Et tout ça sans oublier récompensez votre petit poilu avec une friandise ou un câlin, pour le remercier pour sa prestation.

12. Photographie documentaire

La photographie documentaire essaie de transmettre des news ou des informations à travers des images, atteignant souvent des images avec une charge émotionnelle très élevée.

Ce type de photographie peut être réalisée autant localement comme dans des zones plus conflictuelles, telles que la guerre ; et sa mission principale est de faire connaître des événements peu connus.

Bien que toutes les photographies documentaires n’aient pas un intérêt journalistique évident, elles documentent parfois simplement un lieu ou une culture pour le montrer à d’autres personnes. En fait, la photographie documentaire n’est pas exactement la même chose que le photojournalisme, car ce dernier a un personnage qui se concentre davantage sur la dernière heure, tandis que la photo documentaire est liée à des projets long format qui peuvent même devenir une série.

13. Photographie sociale ou événementielle

La photographie sociale ou événementielle capture des moments très spéciaux pour les gens, un jour unique, comme un mariage ou un baptême par exemple, un jour qui ne se reproduira plus. Il peut également s’agir d’événements d’entreprise ou même de fêtes. Quoi qu’il en soit, dans les deux cas en tant que photographes, nous avons la responsabilité d’être bien préparés à relever le défi.

Pour réussir ce type de photos, il est nécessaire d’avoir le contrôle de notre équipement et savoir comment gérer l’éclairage dans différentes scènes et situations, mais nous devons aussi avoir l’art de savoir travailler avec les gens et de les inviter à se laisser photographier, en les mettant à l’aise.

C’est un genre difficile à pratiquer, il est donc toujours préférable d’y commencer en tant que d’assistant pour acquérir de l’expérience, et lorsque nous avons déjà appris tout ce qu’un photographe événementiel devrait savoir, tu pourra envisager de te lancer à ton compte.

14. Photographie gastronomique

La photographie gastronomique est un genre qui a gagné en popularité au fil du temps, et encore plus avec l’essor des réseaux sociaux.

Son but est de rendre les plats que nous voyons dans les clichés appétissants et d’attirer l’attention du consommateur potentiel. Cela implique de contrôler certaines techniques d’éclairage, certains types de plans et la configuration de la caméra afin que les prises de vue sortent le mieux possible.

D’autre part, photographier aujourd’hui une assiette de nourriture n’implique pas que nous en photographions une qui est réelle. Comme nous l’avons dit, ce genre commercial vise à vendre un certain menu ou plat, donc ce qui importe, c’est qu’il soit aussi appétissant que possible, quelque chose que nous ne pouvons parfois pas réaliser si nous utilisons de la vraie nourriture. C’est pourquoi des substituts artificiels sont souvent utilisés qui sont plus durables et permettent d’effectuer la session avec plus de tranquillité d’esprit et un meilleur résultat visuel.

15. Photographie minimaliste

Photo by Polina Abramova 

Moins c’est plus, et c’est ainsi que la photographie minimaliste est définie, qui se distingue par sa simplicité. Elle vise à attirer l’attention du spectateur par la simplicité, en éliminant toute information superflue, afin que nous puissions clairement identifier quel est l’élément protagoniste du plan.

Les couleurs, les lignes, les motifs, les formes et les textures peuvent jouer un rôle très important dans ce type de photographie.

16. Photo de Lightpainting

Photo by Sergey Savenko 

Également inclus dans le genre de la photographie de nocturne, elle gagne de plus en plus d’adeptes, et devient un style à part entière.  Les scènes que nous pouvons réaliser en mettant en pratique les techniques de ce genre peuvent être incroyables.

Tout comme photo nocturne, nous aurons besoin d’un trépied et d’un équipement d’éclairage pour peindre ce que nous voulons voir sur la photo. C’est comme dessiner sur une toile, seulement qu’il fait noir et nous verrons ce que nous dessinerons dans l’air avec de la lumière.

Sans aucun doute, la pratique dans ce genre, fait le professeur, donc si tu t’animes à l’essayer, n’abandonne pas si tu n’obtiens pas ce que tu pensai du premier coup.  Il faut insister jusqu’à obtenir l photo qu’on veut.

17. Photographie de nature

Photo by Amir Kalhor 

La photographie de nature est un sujet très vaste et couvre plusieurs des genres photographiques que nous avons déjà vu plus haut, tels que la photographie de paysage ou la macrophotographie. Nous pouvons représenter des arbres, des insectes, des plages, des paysages, des animaux…

Les prises de vue se font toujours à l’extérieur et se concentre sur la représentation de paysages naturels en essayant de ne pas y intervenir et en ne laissant aucune trace.

Un photographe de nature a besoin d’un bon sac à dos pour transporter son équipement, qui comprendra un ou plusieurs objectifs pour pouvoir représenter à la fois l’environnement et les plantes et insectes qu’il contient, d’un trépied ou d’un monopode pour pouvoir travailler avec des vitesses d’obturation plus lentes, et un boîtier d’appareil photo qui lui permettra travailles dans des ambiances naturellement peu illuminées.

18. Photographie créative

Photo by Lacie Slezakh

Plus qu’un genre, la photographie créative est un concept qui englobe une multitude de sous-genres, dans lesquels un photographe peut libérer sa créativité. Nous pouvons envisager la photographie créative d’une prise de vue abstraite à un portrait.

Avec le mot créatif, ce qui est recherché, c’est aller un peu au-delà du conventionnel ou du standard, en utilisant toutes sortes d’accessoires et de ressources qui sont en notre pouvoir.

19. Photographie nocturne.

Photo by Edgar Chaparro 

Qui est photographe de nuit ? Eh bien, c’est celui qui se spécialise dans la prise de photos lorsque la lumière du soleil est cachée. Ce que font ces photographes, c’est travailler avec la lumière artificielle ou avec la lumière ambiante dont ils disposent, même en combinant les deux dans certains cas.

La photographie de nuit comprend également certains des genres que nous avons vus, tels que l’astrophotographie, mais nous pouvons également prendre des photos de paysages urbains nocturnes et même capturer la trace des lumières laissées par les voitures par exemple. Des photographies de portraits de nuit pourraient même être incluses.

En plus de l’éclairage qui, s’il est artificiel, dispose probablement d’un flash ou d’une lumière continue provenant de panneaux LED ou de lampes de poche, nous aurons également besoin d’un trépied, de lentilles lumineuses et d’équipements qui répondent bien aux situations de faible luminosité.

20. Photojournalisme

Le photojournalisme est l’un des types de photographie documentaire, dont le but est de raconter l’histoire d’un événement ou d’une scène d’intérêt journalistique, et qui devrait essayer d’être aussi objectif et véridique que possible lors de la capture d’images.

En règle générale, les photojournalistes couvrent les dernières nouvelles et documentent un événement au fur et à mesure qu’il se déroule. Les photos qui en résultent sont celles qui illustreront de telles histoires et événements dans les journaux, les magazines et les publications en ligne.

21. Photographie de sport.

La photographie sportive pourrait être considérée comme une branche du photojournalisme, dans laquelle comme son nom l’indique, les événements sportifs sont le sujet principal. Bien sûr, ces événements ne doivent pas seulement être grands et avec des équipes triomphantes, mais couvrir le match de football des plus petits de la maison serait également considéré comme de la photographie sportive.

Avec elle nombre incalculable de sports qui existent, tu peux imaginer la variété de situations que tu peux  rencontrer si tu pratique ce style photographique. Bien sûr, en règle générale, pour prendre ce type d’images, t’auras besoin d’un appareil photo avec une vitesse de rafale suffisamment élevée pour ne pas manquer le moment clé, et de longs objectifs fu genre focal pour pouvoir représenter l’action sans envahir le champ d’action.

D’autre part, il sera très utile de connaître la mécanique du sport en question pour savoir quels moments et quels lieux sont les meilleurs pour se préparer à l’action. Et n’oublie pas d’avoir un monopode ou un trépied, un complément très populaire parmi les photographes sportifs.

22. Photographie de natures mortes

Photo by Jodie Morgan 

La photographie de nature morte capture des objets inanimés, qui peuvent être naturels ou artificiels.

Ce genre peut avoir un but artistique ou commercial, et à de nombreuses occasions, les prises de vue réalisées finissent par être utilisées comme photos de stock ou archives,  ou même comme produit, à des fins publicitaires.

Pour réaliser ce genre, une bonne gestion de l’éclairage est indispensable, ainsi que la bonne disposition des objets que nous utilisons dans nos prises de vue.

23. Street Photo

Photo by Palmyra Montiel

La photographie de rue est l’un des genres photographiques les plus répandus, dont le but est de capturer l’essence de la vie en ville et dans les environnements publics. Il englobe également un très large éventail de thèmes, allant des portraits de rue à l’architecture ou aux paysages de rue.

En ce qui concerne l’équipement utilisé par les photographes de rue, il y a généralement une tendance à utiliser ceux qui ne sont pas trop grands, afin de passer inaperçus lorsque nous capturons les différentes scènes de rue et de porter moins de poids lors de nos sorties photographiques.

Un téléobjectif peut être utile, bien que les objectifs fixes tels que 35 mm et 50 mm soient généralement les objectifs préférés de ce genre.

24. Photographie de voyage

Photo by Jakob Owens 

Le but de la photographie de voyage, comme vous le savez bien, est d’inviter les gens à quitter la maison et à visiter avec l’imagination, l’endroit que nous capturons et partageons.

C’est un genre qui rassemble un peu de tout, car voyager signifie déplacer notre spectateur dans d’autres endroits pour connaître l’environnement, paysages, villes, habitants, culture, etc., de sorte que nous pourrions dire qu’il combine différents genres en un seul.

Cela implique donc que l’équipement dont un photographe de voyage peut avoir besoin peut varier en fonction de ce qu’il va capturer, bien qu’un objectif “tout terrain” puisse nous être très utile pour résoudre la plupart des situations.

25. Photographie sous-marine ou aquatique

Photo by Israel Gil

Tu aimes l’eau et le monde sous-marin ? Alors ton genre photographique idéal estpeut être la photographie sous-marine.

Il s’agit d’un genre quelque peu spécial, car faire des prises de vue sous l’eau n’est ni simple ni ne peut être fait n’importe comment. Tu aura besoin d’équipements spéciaux, tels qu’un bon boîtier étanche pour protéger ta caméra de l’eau ou même d’équipements d’éclairage spécifiques. D’autre part, tu dois également être préparé et bien formé, car tu devras non seulement prendre des photos sous l’eau, mais aussi retenir ton souffle  ou porter un équipement spécial de plongée.

Par conséquent, nous pouvons dire qu’il ne s’agit pas d’un genre simple, mais si tu fais suffisamment d’efforts et que tu peux accéder à l’équipement nécessaire, tu obtiendra des images spectaculaires d’un type de photographie pas aussi répandu que d’autres. En outre, tu pourra obtenir des captures dans des registres très variées, tels que la faune sous-marine, portraits sous-marins ou même aux portraits de surfeurs sous une vague imposante..

26. Photographie Urbex

Photo by Peter Herrmann 

La photographie Urbex se caractérise par l’exploration de structures faites par l’homme qui sont généralement dans un état d’abandon ou de ruine. Ce type de photographie se concentre généralement sur les maisons abandonnées, les sites industriels et les bureaux très négligés, et même les écoles ou les églises en ruines.

Le photographe dédié à ce genre est également régi par la règle de ne laisser aucune trace de son passage, afin de préserver l’essence du lieu tel qu’il est.

D’autre part, ce genre s’harmonise très bien avec celui du lightpainting, car en ajoutant un peu de lumière et en pensant à créer certaines scènes, ces scénarios peuvent être parfaits pour ce type de prise de vue, avec des rendus spectaculaires.

27. Photographie de stock ou d’archive

La photographie de stock est également connue sous le nom de photographie d’archives, et se compose précisément d’un photographe vendant ses images d’archives de toute nature. Il peut s’agir de portraits, de paysages, de couchers de soleil… Ce qu’il fera, c’est vendre les droits d’utilisation de ces images afin que d’autres puissent les utiliser dans différents médias, tels que les agences de publicité, les sites Web ou les banques d’images.

Bien qu’il soit difficile de gagner sa vie exclusivement avec, cela peut être une bonne source de revenus, mais bien sûr, en plus du temps que tu passera à prendre les photos, tu dois savoir que tu devra également passer beaucoup de temps à cataloguer et à écrire des mots-clés afin que les gens puissent facilement trouver tes photos.

28. Photographie de mode

Tim Walker en shooting Haute Couture

Bien qu’il s’agisse également de portraits, la photographie de mode est considérée comme un genre à part entière en raison de ses propres particularités. Un photographe de mode doit non seulement connaître en profondeur les clés d’un bon éclairage et d’un bon fonctionnement de l’appareil photo, mais doit également connaître les différents styles de vêtements ou d’accessoires qu’il va photographier.

Son but est de montrer et accentuer le glamour de produits tels que des vêtements, des chaussures, des bijoux  et des accessoires pour les rendre plus attrayants pour les consommateurs. Bien qu’il s’agisse d’un genre réservé à différentes marques et annonces, actuellement avec l’essor d’Instagram, il a élargi son champ d’action sur les réseaux sociaux.  

D’autre part, le photographe de mode doit savoir travailler en équipe, car dans la plupart des sessions qu’il effectue, il sera non seulement à côté du modèle, mais aura un groupe de personnes pour l’accompagner, des stylistes, des costumiers, des maquilleurs… donc la patience et une bonne coordination doivent également être des exigences essentielles pour lui ou elle.

29. Photographie de spectacles

Photo by Dominique Jaussein – Norma – Opera de Nice

Nous pourrions inclure la photographie de concert comme photographie d’événement, bien qu’en raison du boom qu’elle a acquis, nous préférions la différencier.

Un photographe de concert peut faire face à des concerts intimes et à de grands spectacles, donc selon l’ampleur de l’événement, il devra se préparer d’une manière ou d’une autre. Ce qui est clair, c’est que tu auras besoin besoin d’un équipement lumineux, d’un bon emplacement pour faire ton travail et de compétences lors de la configuration de ton appareil photo.

30. Photographie Boudoir

Photo by Thiago Rebouças 

La photographie de boudoir est un genre très sensuel, dans lequel notre sujet utilise des poses suggestives, érotiques, et des costumes sexy, de la lingerie ou nue.

C’est un genre dans lequel le photographe doit rendre son modèle très à l’aise, et dans lequel vous devez également prendre grand soin du style, en essayant toujours de suggérer sans montrer, car il y a une ligne très mince entre une belle photo de boudoir et une image pornographique ou de mauvais goût. 

Lequel veut tu essayer?

Tu as déjà vu le nombre de genres photographiques qui existent. Les connaissais-tu ? Combien d’entre eux pratiques-tu ?

Rappèle-toi que te consacrer à divers genres t’aidera à expérimenter différents styles et à améliorer tes compétences photographiques, à la fois techniques et créatives, ce qui te permettra,  sans aucun doute,  de t’ améliorer en tant que photographe. 

Alors vas-y et choisi un nouveau genre à pratiquer et à apprendre.

Publié dans Conseils Photo, Photo, portable, smartphone, STAGES DE FORMATION

INFOGRAPHIE CONSEILS PHOTO SMARTPHONE

Avec cette infographie je te propose les principaux tips à tenir en compte lorsque on veut prendre des photos avec notre smartphone.

Que l’on soit pour ou contre, notre téléphone mobile s’est imposé, ces dernières années, en tant qu’outils photographique incontournable.

Il est vraie que même si le smartphone est encore loin du rendu de l’appareil photo traditionnel, les différents fabriquant se sont livrés à une véritable course pour savoir lequel sera le plus innovant, le plus performant, le plus plus … surtout en matière de qualité photo et vidéo.

Et si à cela on ajoute le fait que le meilleur appareil est celui que nous avons toujours en main, cela fait de ton téléphone portable le plus puissant des outil, toujours prêt et disponible.

Donc, pour cette chaque jour plus grande communauté de photographes “mobiles”, j’ai préparé ce petit guide de conseils à tenir en compte pour t’aider à obtenir des photos de plus en plus époustouflantes.

Si tu en a d’autres n’hésite pas à les partager dans les commentaires.

Publié dans Conseils Photo, Photo, portable, smartphone

QUELQUES ERREURS À EVITER – PHOTO SMARTPHONE

Je ne sais pas combien de millions de photos peuvent se faire aujourd’hui dans le monde avec un portables en une minute. Tout comme je ne saurais dire combien d’entre elles vont être partagées sur les réseaux sociaux.
Mais dans tout les cas, ces chiffres nous paraitront énormes!
C’est certain que de nos jours, la photo est d’accès universel, et grâce aux smartphones, cette universalité augmente de jour en jour.
Tout le monde a un smartphone capable de prendre des photos, et la photographie est maintenant au service, accès et profit de tous, au meilleur endroit qu’ils soit: au bout de notre main !

Photo by Anton on Unsplash

Et ceci est génial. Car même si tu penses que la photo avec smartphone, n’est pas vraiment de la photo, c’est un monde merveilleux et illimité d’inspiration stimulante.

Ceci dit, il faut apprendre les bases de la photo. Tu trouvera ici mon guide complet pour la photo avec smartphone. Et aujourd’hui je vais énumérer les principales erreurs que j’ai pu relever lorsque nous prenons des photos avec notre téléphone portable. N’hésite pas à me laisser un commentaire si tu en a repéré d’autres.

1.- LE ZOOM
L’optique des smartphones est fixe, et le zoom ne fait que « découper » l’image pour l’agrandir. N’oublions pas, que la taille du capteur détermine la qualité des photos, et que celui des téléphones est tout petit.
Donc le meilleur zoom sera de te rapprocher vers ton sujet, quite à découper ton image ultérieurement avec une App de retouche..

Photo by Michael Sala 

2.- LE FLASH
Vu la pauvre puissance qu’ont les flash des téléphones portables, en plus d’être une lumière type torche , donc dirigée sur un point précis, mieux vaut s’en passer, car plus que t’aider, il risque de gâcher ta photo en surexposant un point de ta photo et laissant le reste dans le noir.
Par contre il existent des Apps avec lesquelles tu pourras corriger l’éclairage ultérieurement.

3.- LA COMPOSITION
Ce n’est pas parce que on peut dégainer notre portable à tout moment, qu’il faut faire n’importe quoi et oublier les règles de composition.
Il est intéressant d’afficher la grille de la règle des tiers, dans les réglages de l’appareil photo de votre smartphone, ainsi que la taille 4:3, si nous voulons avoir un format standard type « carte postale », ou « carré », si nous avons prendre des photos à publier principalement sur Instagram. N’hésites pas non plus à varier les points de vue sur un même sujet et de faire attention aux éléments qui se trouveront en arrière plan de ton image. Une poubelle débordante d’ordures peut gâcher la photo trop chou de cet enfant tout barbouillé de glace au chocolat…

4.- LA LUMIÈRE
Nous avons tendance à penser que l’appareil photo d’un smartphone est automatique et que nous n’avons qu’à appuyer sur le bouton. Grossière erreur. Il est important de ne pas oublier que la photographie, n’est autre chose que jouer avec la lumière:

  • Jeux d’ombres
  • Contre-jour
  • Lumière dures et douces
    Mème s’il est évident que contrôler a lumière ne sera pas pareil qu’avec un appareil réflex, nous pouvons quand même agir directement pour jouer avec la lumière
  • Chercher à avoir ou ne pas avoir du tout des ombres
  • Utiliser une feuille de papier comme diffuseur de lumière
  • profiter de l’heure dorée, de l’heure bleu ou du coucher de soleil pour avoir des effets de lumière différents
  • Se rapprocher d’une source de lumière naturelle, comme une fenêtre.
Photo by Richard Wang 

5.- LA PROFONDEUR DE CHAMP
Certes, c’est plus facile avec un réflex, de jouer avec le diafragme, pour créer un effet de profondeur en décrochant le sujet de notre image du fond. Les smartphones sont capables d’une grande profondeur de champ, ce qui réduit notre image à un effet 2D, écrasant tous nos plans au même niveau.
Mais il est tout à fait possible d’obtenir cet effet de fond légèrement flou, soit avant de prendre la photo, soit après l’avoir prise, en touchant le sujet sur l’écran pour indiquer au capteur où il doit se concentrer, soit dans les réglages, selon la marque de ton téléphone.

Photo. by Palmyra Montiel

6.- L’HISTOIRE
La photo avec smartphone est a portée de main, automatique et gratuite. Tout cela nous donne l’impression qu’elle n’a pas de valeur ou que ce n’est pas de la vraie photographie.
Mais au contraire, justement par le fait de l’avoir toujours accessible au bout de notre main, nous ne devons pas oublier l’histoire que nous voulons raconter.
Et comment savoir ce que l’on veut raconter? C’est simple: pour quelle raison as tu voulu prendre cette photo?
Il en existe des millions, comme par exemple:

  • garder le souvenir d’une fête familiale
  • tracer l’évolution de la pousse des légumes du potager
  • les drôles de positions et de têtes du chien ou du chat.
  • voir ton enfant grandir
  • faire un album de voyage
  • Ou tout simplement ce qui t’a ému au point de vouloir garder à jamais cette image: des amoureux qui s’embrassent, un graffiti génialissime, la tendresse d’une mère qui allaite son bébé, des arbres en fleur au printemps…..
    Ce qui t’a ému, c’est certain, touchera les personnes avec qui tu partages ta photo.

7.- LA SELECTION DES IMAGES
C’est certes difficile de choisir certaines images et d’en effacer d’autres. Et pourtant faut bien le faire, si nous ne voulons pas nous retrouver en manque d’espace très rapidement.
Bien évidement il existe une solution à ce problème: LE CLOUD
J’avoue que j’en utilise plusieurs:

  • Le cloud proposé par Amazon Prime (inclut dans l’abonnement Prime) qui garde toutes les photos prises avec ton portable, et en illimité
  • Dropbox (12€/mois) pour avoir une deuxième copie de mes photos – on n’est jamais assez prudent.
  • iCloud d’Apple qui gère à sa manière le flux photo, et te permet d’acceder à celle que tu veux, même si elle n’est plus physiquement sur ton téléphone portable. Beaucoup de marque de téléphone proposent un cloud, ainsi que les différents fournisseurs de lignes téléphonique.

Une fois que tu as décidé qu’elles photos garder, crée des dossier où les garder pour pouvoir y avoir accès plus facilement.

Alors accepte le défi de mettre de temps en temps de l’ordre dans tes photos!

8.- L’ÉDITION
Rarement nous prenons la photo parfaite du premier coup.
Ou c’est la photo qu’on voulait, mais elle n’est pas parfaite.
Que faire?
Très simple: ÉDITER.
Soit qu’il y ai trop de lumière ou pas assez, que le cadrage soit mal fait, que les couleurs soient fades, que l’on veuille du blanc et noir, il n’existe pratiquement aucun problème qui ne peut pas être résolu par un éditeur de photos.
Voici mes deux préférés:

  • Snapssed, la star des éditeurs gratuits.
  • Lightroom la star des éditeurs pour professionnels, avec abonnement.
    Bien sûr il en existent beaucoup d’autres, à toi de trouver ton préféré et de t’en servir à volonté

9.- NE PAS PARTAGER OU TROP PARTAGER – Thats the question!!!
C’est évident que chacun fait ce qu’il veut avec ses photos, manquerais plus que ça!
Mais mon conseil personnel est: ni trop ni trop peu.
Par là je veux dire qu’il n’est pas nécessaire de partager toute ta vie privée et tout ce que tu fais dans la journée: le petit dej, la sortie du chien, le taf, les chaussures, le goûter, etc car ça peut terminer par saouler tes amis et followers.
Mais par contre, si tu partages tes belles photos, celles qui ton inspiré, ému, les rigolotes, les moments inattendus, celles dont tu est fier de partager, celles qui ont un sens pour toi, tu crée un lien invisible avec tous ceux qui apprécieront ta photo.

10.- AHHHHH LES CRITIQUES!!!
Accepter que l’on ne peut pas plaire à tout le monde, et qu’il y en a qui critiqueront tes photos, et surtout ne pas se fâcher, et un immense exercice de sagesse et humilité.
Au bout du compte c’est pas grave d’ère critiqué, c’est l’occasion pour profiter d’en apprendre plus sur la photo, pour comprendre pourquoi ils n’ont pas aimé, est-ce un ressentit personnel? une critique artistique? ou technique?

Photo by ian dooley 

11.- ABUSER DES FILTRES ET AUTRES RETOUCHES
Photographie mobile et philtres et retouches sont des concepts pratiquement inséparables. Il nous parait impossible de partager une image sans las retoucher, la recadrer, augmenter la saturation, dramatiser la lumière et bien sûr, y mettre un filtre….. et tout ça c’est génial.
Mais si on dénature notre photo, on risque de faire plutôt un désastre.
Donc avant de faire des modifications, pense à faire un double. Si tu fait un désastre et la photo termine gâchée, tu pourras toujours retrouver ton original, refaire un double et recommencer.

Mauvais usage des filtres et retouches

12.- MANQUE DE COHÉRENCE
Si tes photos font partie de ton travail ou d’un projet précis, essaye au maximum de garder une cohérence. Ainsi quand quelqu’un rentre dans ta galerie d’images ou dans ton Instagram, quel que soit leur format, que l’ensemble soir cohérent et organisé par thèmes et sujets. Sinon, le résultat pourrait être chaotique et tu risques la perte d’intérêt de ton public.

13.- VOULOIR ABSOLUMENT FAIRE COMME TOUT LE MONDE
Je ne sais pas si tu es de ceux ou celles qui passent leurs temps a scroller sur les réseaux sociaux. En tous cas, moi je le fais, et j’avoue que je suis parfois époustouflée pas des photos magnifiques; mais d’autres fois, c’est du vu et revu.
Il y a des styles sympas sans plus, et d’autre part, des photographes qui t’on ému, t’on laissé sans souffle, t’on touché aux tripes et t’on fasciné. N’essaye pas d’être comme tout le monde, le but n’étant pas juste d’avoir des belles photos, mais d’être authentiques.

Je partage avec toi quelques Instagram que me plaisent qui pourront t’inspirer:

CONCLUSION
N’essaye pas de plaire aux autres, à moins que tu sois payé pour. Si les photos sont pour toi, tes amis, ta famille, sois toit même et essaye d’exprimer tes sentiments à travers tes images, et de rendre beaux ceux que tu aimes. Pratique, n’oublie pas la technique et les règles de base et suit tons instinct. Cherche ton propre style et surtout, amuse toi.

J’espère que t’a apprécié ce post. Si c’est le cas, n’hésite pas à le partager et à me laisser un commentaire.

Publié dans atelier Photo, coaching, Conseils Photo, Photo, portable, smartphone

GUIDE PHOTO AVEC SMARTPHONE

Photo by Davide Pietralunga 

La photo avec smartphone est devenue un outil de plus pour les photographes, et malgré les multiples débats de s’il s’agit ou non de « vraie » photo, sachez que pour moi ainsi que pour beaucoup de photographe, la réponse est un grand OUI.

La photographie avec smartphone est arrivée pour rester, non seulement par ce que c’est l’appareil que nous utilisons le plus, la plupart des photographes, quel que soit notre niveau de maîtrise, ne c’est ce que pour préparer un moodboard, une session de travail, trouver l’inspiration, etc. Car c’est un fait, aujourd’hui le smartphone remplace le bon vieux Polaroïd. Mais en plus, la technologie est chaque jour plus sophistiquée et les optiques chaque jour de meilleur qualité. Sa versatilité, facilité d’utilisation, permanente disponibilité au bout de notre main à tout instant présage un excellent avenir à la photographie avec smartphone.

Et c’est pour tout cela, que j’ai pensé qu’il serait temps, en ce début de saison, de faire un petit guide pratique sur le sujet, pour t’aider à t’améliorer en tant que photographe, et en partageant ses astuces et quelques conseils. pour en savoir plus tu peux aussi consulter cet article: Les photos de vacances avec mon portable.

Je te conseille donc de garder cet article de blog dans tes préférés, pour l’avoir toujours à portée de main, et pourvoir ainsi le consulter en cas de doutes, ou simplement besoin d’un coup de pouce ou des idées.

Alors commençons pas le début:

C’EST QUOI LA PHOTOGRAPHIE MOBILE?

C’est tout simplement toute photo prose avec un smartphone. Mais pas que…. C’est bien plus que ça. C’est un style de photographie spontané, audacieux, innovant, immédiat…. C’est un type de photographie qui met à la disposition de ton regard, des images impossibles à obtenir avec des boitiers reflex.

Pour comprendre ceci, il faut démonter les mythes associés à ce type de photos:

  1. Oui elle a du mérite.
  2. Oui, elle peut être pro.
  3. Oui elle est créative.
  4. Et oui, elle requiert de la maîtrise, efforts et connaissances.

En effet, n’importe qui peut appuyer sur le bouton, mais pas toutes les images sont des photos, dans le sens dans lequel les photographes comprenons la photographie. Mais avec de la pratique et des bonnes idées , toi aussi tu peux faire des photos superbes.

QUELQUES ASTUCES POUR PHOTOGRAPHIE MOBILE:


Souvent, avec un peu petit détail peut faire toute la différence dans la qualité des photos que nous prenons. C’est pour cela, que j’ai réuni ces quelques tips simples et basiques qui vont t’aider à faire chaque jour des meilleures photos avec ton smartphone.

  • Toujours nettoyer nos optiques. N’oublions pas qu’à la base, notre portable est un téléphone et un ordinateur, et que nous le manipulons constamment, nous le mettons dans la poche ou dans le sac. Il faut penser donc à toujours nettoyer les optiques avant de prendre une photo. Oublier ce simple geste peut abimer la meilleur des photos.
Photo by Daiga Ellaby on Unsplash
Photo by Daiga Ellaby
  • Bien tenir le téléphone. L’idéal est de le tenir avec les deux mains et utiliser le bouton sue l’écran tactile. Cela evite les mouvements inévitables lorsqu’on appui sur les boutons latéraux.
Photo by Jamie Street on Unsplash
Photo by Jamie Street 
  • Garder en tête la petite taille du senseur de l’appareil de notre portable. Cela nous permet d’être conscient des limitations de notre smartphone, et s’avancer aux problèmes qui peuvent nous faire commettre des erreurs, ce qui sera le sujet d’un futur papier.
  • De la LUMIÈRE… Beaucoup de LUMIÈRE!!! Si tu veux prendre des super photos avec ton smartphone, tu dois avoir une bonne lumière, de préférence uniforme, et éviter les contrastes en ombres et lumières.
  • Ne jamais utiliser le zoom digital. Le meilleur zoom sont nos pieds qui nous permettent de nous approcher à notre sujet.

  • En règle générale éviter le flash. S’il nous est impossible d’avoir plus de lumière, mieux vaut alors utiliser le mode « nuit ».

  • Active la grille des points de force, et essaye toujours de bien composer ton image avec la règle des tiers, et d’éviter par la suite de la « découper » en post-production.
  • Ne jamais appliquer les philtres avant la photo. Laisser cette étape pour la post-production.

  • Et bien sûr comme je le dit souvent: prend des photos, plein de photos. Pense à ce que tu voeux, et essaye de l’obtenir. Plus on pratique plus on apprend, même de nos erreurs!

MAITRISER LA LUMIÈRE AVEC UN SMARTPHONE

Photo by Frank Albrecht 

La lumière est l’obsession des photographes. Maîtriser la lumière sur un smartphone es encore plus important, vu la petite taille du capteur en comparaison avec celui d’un reflex ou d’un mirrorless.


Et pourtant, rien n’est perdu et tout est possible. Voici quelques astuces très simples pour bien maîtriser la lumière avec ton smartphone:

  • Les sources de lumière homogènes sont celles qui fonctionnent le mieux. N’oublie pas que le capteur de ton téléphone est tout petit et son rang dynamique est donc diminué. Les lumières douces qui produisent moins d’ombres sont plus faciles à maîtriser par le capteur.
  • Face à des lumières dures, tu peux jouer avec des contre-jour et des silhouettes.
Photo by Enrique Jiménez
  • Les ombres peuvent être un élément de composition très intéressant. N’hésite pas à jouer avec elles, et avec les textures et les effets quelles peuvent produire.
Photo by Caleb George 
  • Rajoute de la lumière directement sur ton écran tactile avant de prendre la photo, pour ne pas avoir à le faire après.
  • Jouer avec le Low Key et le High Key – plus loin je t’explique comment faire, mais en gros, il s’agit de photos ou la couleur prédominante est soit le blanc, soit le noir

COMPOSER UNE PHOTO AVEC UN SMARTPHONE:

Souvent mes élèves me demandent comment faire des belles photos avec le portable, et je répond toujours: Avec une bonne composition. La composition est très importante et d’autant plus avec le smartphone, surtout pour compenser le manque d’autres fonctions tels que la profondeur de champs ou la maîtrise de la lumière comme éléments narratifs.

Voici quelques points à prendre en compte pour obtenir des photos visuellement plus intéressantes:

  • Définir un centre d’intérêt. Ceci est valable pour tous les types de photographie.
Photo by Sven Brandsma 
  • Evite de centrer ton sujet, en respectant la règle des tiers pour poser ton protagoniste sur un des points force de l’image. N’oublie pas qu’un point de force est l’a où le regard va se diriger tout naturellement. Et surtout n’oublie pas d’activer la grille comme je l’explique plus haut.
  • Utilise des lignes dans ta composition, Personnellement j’aime beaucoup les diagonales qui permettent de donner une profondeur difficile à obtenir avec un smartphone.
Photo by Devin Justesen
  • Garder l’horizon toujours horizontal. Je ne me fatiguerais jamais d’insister sur ce point: L’horizon toujours vient droit et non incliné dans un sens ou dans l’autre.
  • Moins c’est plus. Le compositions simples sont plus faciles à « lire » et elles fonctionnent très bien.
  • Ajouter un élément humain pour augmenter l’intérêt de l’image. A défaut les animaux fonctionnent très bien.
  • N’hésite pas à utiliser la couleur comme élément de composition.
  • Sert toi des cadres naturels pour donner un nouveau sens à ta photo: portes, fenêtres, ponts, arches….

ET LES PORTRAITS?

Un des sujets phares de la photo avec smartphone est, sans aucun doute, le portrait. Que tu adores te faire des selphies, ou que prendre des photos de groupe, c’est certain que beaucoup des photos que tu prendra seront des portraits.

Comment faire des bons portraits?

Avant tout, si ton smartphone le propose, utilise le mode portrait, et ne jamais prendre des photos complètement de face. Pour te donner des idées, il existe une App qui te propose diferentes poses pour te mettre, ou mettre ton sujet toujours en valeur:  « Posing App » qui existe en version gratuite

Quelques astuces pour un bon portrait:

  • Profite que le smartphone est moins imposant qu’un reflex, donc moins intimidant pour ton sujet, pour vous amuser et obtenir des expressions spontanées.
  • Prends soin de tes décors. Essaye de ne pas avoirs des éléments indésirables dans ton cadrage.
  • Quel que soit l’effet que tu voudras obtenir, la mise au point doit toujours se faire sur les yeux. Aujourd’hui l’écran tactile de notre smartphone nous permet de choisir avec le doigt l’endroit où doit se faire cette mise au point.
  • Bien évidement, essaye de ne pas bouger et d’avoir suffisamment de lumière pour que ta photo ne soit pas floue ou sous-exposée.
  • N’hésite pas à jouer avec les ombres sur le visage, cela peut donner des résultats très intéressants.
  • Joue avec les différents plans et surtout éviter de couper les pieds ou le sommet de la tête pour un plan général.
Les différents plans en photographie

MES PHOTOS POUR INSTAGRAM:


Sans aucun doute, Instagram est le réseau social par excellence pour la photo et qui a stimulé toutes les avancées mises en place pour la photographie sur smartphone.
l’Immédiateté des publications, les stories et maintenant aussi les vidéos, placen Instagram à la première place des réseaux Sociaux le plus utilisé non seulement par les photographes, mais aussi par les professionnels, les entreprises et les particuliers.

Même si tu. ‘A pas l’ambition de consacrer ta vie a Instagram et devenir influenceur, rien ne t’empêche à publier des bonnes photos en suivants ces quelques conseils:

  • Pense à te mettre en format 1:1 – carré – avant de prendre des photos
Photo by Palmyra Montiel
  • Fait attention à tes décors et à ta composition
  • tous les styles sont les bienvenus sur Instagram, du plus baroque au plus minimaliste, a toi de tester et à trouver le tien
  • N’abuse pas, ni trop ni trop peu, des philtres. C’est comme le sel: juste ce qu’il faut.
  • Essaye de faire des séries de photos, qui donnent un sens à l’ensemble
  • Rien ne t’empêche a retravailler tes photos une fois prises. Snapseed est un excellent éditeur gratuit qui t’aidera a publier la meilleur version de ta photo.
  • Sans devenir perfectionniste à l’extrême, publie les photos dont tu te sent fier et qui te font plaisir
  • Inspire toi d’autres instagrameurs. Je t’en propose quelques uns:
    • abimarvel : elle a le sens de la mise en scène des objets les plus banales.
    • nathalie.gaglio: elle fait des super composition de street photo
    • merygarriga: elle joue comme personne avec les ombres
    • jasminedowling: propose de compositions originales
    • Ludovic.guiné: les photos de déco de luxe à couper le souffle
    • zop06: excellent portraitiste
    • mauro.enrique.hoyer: les plus belles images de street photo
    • shot.byphone: tout ce dont un smartphone est capable

STREET PHOTO AVEC UN SMARTPHONE:

La street photo est l’un des sujets star de ma photo avec portable

La taille, la discrétion et la facilité avec laquelle nous pouvons manier notre appareil, fait de lui une des meilleurs options pour les amoureux de la street photo. Et comme je sais que t’est impatient d’en savoir plis, voici les principaux conseils que je peux te donner sur le sujet:

  • Vérifie ton matériel: nettoie les optiques et vérifie l’espace dont tu disposes., et que la batterie soit bien chargée. Ton smartphone doit toujours être prêt.
  • L’humain est important. Essaye de l’inclure autant que possible, même de manière indirecte: de dos, une ombre, une partir du corps….
Photo by Andy Henderson
  • Profite de chaque moment. La lumière change tout au long de la journée. La même photo prise à différent moment de la journée, voir de l’année, peut donner un résultat complètement différent.
  • Même lorsqu’il pleut on peut avoir des belles photos, n’hésite pas a essayer.

  • Souvent on n’a pas besoin de se fatiguer à marcher. Il suffit de trouver un bon endroit où des choses sont susceptible de se passer: une gare, une place, une foire, de s’y installer et d’attendre…..
  • Soit discret et respectueux. Si quelqu’un te demande ce que tu fais, explique lui, et si jamais tu l’a pris en photo, montre lui. Et bien sur demande lui si éventuellement il serait d’accord que tu publie sa photo. Si oui aucun souci, prends ses coordonnées et tu partageras avec cette personne. Si non, soit tu l’effaces, soit tu t’engages à ne pas la publier.
  • N’oublie pas les éléments de composition que vous avons vu plus haut.
  • Essaye tant que de mettre en valeur des élément de l’architecture qui t’entoure
  • Essaye de tenter le blanc et noir, les résultats peuvent être surprenants.
  • Raconte une histoire, fait que tes images parlent d’elles mêmes.

LE SMARTPHONE ET LA NUIT

Depuis quelques années, les optiques de nos smartphones se sont beaucoup améliorés et ce qui paraissait impossible alors, aujourd’hui est possible: la photographie nocturne. >Voici quelques conseils qui t’aiderons:

  • Comme un rien peut gâcher une photo nocturne, et te demander de ne pas respirer ou de ne pas bouger est plutôt impossible, vaut mieux te servir d’un petit trépied pour les photos nocturne avec smartphone.
  • Toujours profiter des sources de lumière disponibles en t’en approchas au maximum.
  • Dans les situations nocturnes, le zoom est à bannir.
  • Si les réglages de ton smartphone te propose le mode RAW, utilise le.
  • Et bien sûr: active le mode nuit de ton portable.

QUELQUES ACCESSOIRES POUR SMARTPHONE:

Il en existe beaucoup et très variés, a des prix très raisonnables et sympathiques, ce qui nous permet d’augmenter les possibilités créatives pour nos prochaines aventures photographiques.

En voici quelques un:

  • Les objectifs: Ils sont très économiques, autour de 30€, mais faut pas s’attendre aux même résultat qu’avec un objectif à 800€. Malgré cette moindre qualité, ils proposent des résultat très interessants et obtenir des images différentes.
  • Trépied: Indispensable et pas cher du tout – plus ou mins 20 € – qui te permettra de prendre des photos nocturne, ou tout simplement, de le faire oublier et prendre des photos à la volée.
Photo by Adesh Bankar 
  • Lampe à selphie: accessoire incontournable des vloguers, influenceurs et autres stars des réseaux sociaux, permet de faire des selphies avec le smartphone, ainsi que des videos les mains libres.
  • Batterie externe: pour plus ou moins 20€, des batteries externes peuvent nous sauver un après midi de photos au cas que la notre nous lâche en plein parcours.
  • Pochette étanche, en cas de journée à la plage ou à la piscine, ou encore journée pluvieuse. Attention de ne pas submerger votre smartphone sans vérifier la totale étanchéité de votre pochette.
  • Imprimante pour smartphone: Cela peut s’avérer très sympathique de pouvoir imprimer les photos prises avec notre smartphone, pour en faire cadeau à nos amis à la fin d’une soirée, ou faire un mur décoratif et plein d’autres idées que tu pourrait avoir. Mon option préférée est la série Zip de Polaroïd, petite, facile d’utilisation et légère. Les principales marques de fabricants d’imprimantes proposent aussi une version petite taille et en bluetooth pour les smartphones.

LES MEILLEURES APPS POUR PHOTO AVEC SMARTPHONE:

Très souvent, nos photos ne seraient as ce quelles sont, sans la participation d’une application d’édition d’images. Ma préféré et incontournable est Lightroom de chez Adobe, qui coute 5€ pas mois.

Mais il existent aussi des Apps gratuites:

  • Snapssed: Gratuite et intuitive dispose de tous les outils dont tu pourras avoir besoin pour rendre ta photo waoooo. Disponible pour iOS et Android.
  • VSCO: Dispose de philtres de folie, et en plus c’est un réseau social dédié à la photo.
  • Photoleap: Permet e faire des montages et des effets spéciaux incroyables.
  • Pixlr: App très apprécié aussi, qui dispose de beaucoup d’options créatives, collage, double expo, correcteurs sélectifs, philtres, texte, etc.

Mon meilleur conseil en ce qui concerne les Apps, est de bien les tester et de ne garder celle avec laquelle on se sent plus à l’aise et satisfait du résultat.

QUELQUES CONSEILS POUR LES RETOUCHES.
Photo et édition – ou retouches – sont deux concepts difficiles de séparer. Lorsqu’on retouche une image, on peut être tenté de toucher à tout, et terminer par obtenir un résultat bien différent à celui espéré. Voici quelques conseils pour ne pas avoir de mauvaises surprises avec les retouches:

  • Toute retouche modifie la qualité de l’image. C’est pour cela que nous devons prendre la meilleur photo possible depuis le départ.
  • Toujours travailler sur une copie de la photo originale.
  • la première chose à faire est de vérifier notre composition et nos points de force. Donc recadrer la photo et si nécessaire redresser l’horizon pour qu’il soit bien droit et horizontal.
  • Continuer par les lumières et les ombres: ajuster l’illumination et le contraste en fonction du résultat désiré.
  • Ensuite traiter la couleur: saturer ou adoucir selon l’effet souhaité.

Et avant de garder l’image, bien s’assurer que c’est ce que l’on désire. Si elle ne nous satisfait ps, on peut enlever toutes les modifications et recommencer. Lorsque tu ess satisfait, tu peux alors confirmer et enregistrer la photo, la partager, l’imprimer, la publier…..

Et comme toujours, je te laisse une série de photos prises avec mon portable, sur différents sujets, que j’espère t’encourageront.

N’hésite pas à me donner tes retours d’expérience dans les commentaires, ainsi que les conseils et astuces que tu voudrais partager.

.

Publié dans STAGES DE FORMATION

Lire les photos ou les consommer? That’s the question!

Nous sortons d’un long confinement, durant lequel nous avons passé beaucoup de temps sur nos écrans, et avons été bombardé d’images.

Des milliers d’images sont passées devant nos yeux, ou dit autrement, nous les avons consommés comme des bombons.

Nous les voyons tout en faisant autre chose. Mais nous ne les regardons pas vraiment. Et cela nous a mal habitués à ne pas ”lire” une photo quand nous la regardons. Car oui, nous devons apprendre à lire les photos. Regarder une photo c’est bien plus que juste jeter un coup d’oeil et passer à la suivante.

Une image doit être analysée depuis plusieurs points de vue, regarder ce que c’est, ce que cela signifie et ce qu’elle veut dire. Évidement , avec la grande quantité d’images dont nous sommes bombardés à longueur de journée, il est impossible d’appliquer ce processus à toutes les images. Par contre, de temps en temps, il est agréable de prendre le temps pour lire et analyser certaines images. Et cela est plus important, si nous voulons nous améliorer en tant que photographes, même si nous ne sommes que débutants ou amateurs.

REGARDER, LIRE, ANALYSER
Comme je le disais plus haut, de nos jours, apprécier l’art de la photographie se limite à bouger le curseur dans n’importe quel réseau social, et donner un “like” à une photo à laquelle ont été appliqué des philtres qui attirent notre attention.

Le hic est que si nous faisons cela avec toutes les photos qui nous passent devant les yeux, nous n’arrivons pas à apprécier ce que nous regardons et nous n’apprenons rien. Donc, pour élever notre niveau de connaissance et compréhension, nous devons les lire.

Mais, que veut dire lire une photo? Cela veut dire la regarder avec plus de d’attention, analyser chaque détail qui compose l’image et découvrir ce qui se cache derrière un simple aperçu superficiel. Lire et analyser une image sont deux processus proches, mais différents. La lire c’est ce que je viens de dire: l’observer et l’étudier attentivement.

L’analyser implique une réflexion sur ce que l’on y a lu pour en extraire des conclusions. Ne plus regarder simplement une photo, pour commencer à les lire et les analyser nous rapproche un peu plus de l’univers photographique , et cela, aura une grande influence dans notre propre travail de photographe.

Mais commençons pas le début.

SI JE VEUX LIRE UNE PHOTO, JE DOIS RAGERDER QUOI?

Une photo est faite de beaucoup de plans d’information qui, même s’ils sont indépendants les un des autres, il peuvent aussi être étroitement liés. Les niveaux d’analyse peuvent être infinis selon la sensibilité de chacun, mais commençons pas les principaux:

LE NIVEAU NARRATIF: Que nous dit cette image? Analyser l’histoire expressive quelle nous transmet. Est-elle forte? C’est une histoire classique, banale, originale? La narration se suffit à elle même ou a-elle besoin d’autres éléments pour donner un sens à l’histoire, comme par exemple la composition ou les couleurs?

Photo by Jakob Owens on Unsplash

LE NIVEAU DE LA COMPOSITION: Comment sont organisés les éléments à l’intérieur de l’image? Est-ce naturel ou cela a été préparé à l’avance? Cette composition aide t’elle à nous raconter une histoire?

Photo by Gareth Hubbard on Unsplash

LE NIVEAU TECHNIQUE: Comment a été utilisé le langage photographique dans l’image? L’exposition est-elle bonne? La profondeur de champ? La vitesse d’obturation? La sensibilité? Ces choix du photographe apportent quelque chose à l’histoire?

LE NIVEAU GROUPE: C’est une image unique ou fait-elle partie d’une série? Si elle fait partie dune série, comment est-elle liée aux autres, quelle est son importance dans le groupe? Sans elle la serie serait cohérente ou pas? Ou a-t’elle vie propre en dehors de la série?
Si c’est une image unique, qui n’appartient à aucun groupe, pourquoi? Se suffit-elle a elle même pour être protagoniste et transmettre un message?

LES CONSEILS DE MICHAEL FREEMAN POUR LIRE UNE PHOTO

Freeman fait une réflexion de comment lire les photos, et ne pas simplement les consommer. Et selon lui, il y a trois points très important à savoir pour apprécier une bonne photo:

L’INTENTION: Que veut le photographe?
LE STYLE: pourquoi a-t’il décidé de traiter le sujet de cette manière?
LE PROCÉDÉ: Quelles ont été les circonstances qui ont permis que la photo ai put être réalisée de cette manière?

Lire une photo veut dire enquêter, chercher des pistes et des détails qui puissent nous donner des indices sur ces trois points. Et la meilleur manière de trouver toutes ces informations est de se poser trois questions très simples:
1.- Quelle était l’intention du photographe?
2.- Comment a-t’il fait?
3.- Y est-il arrivé avec succès?
Et au final, après une bonne lecture d’une photo, nous devons avoir pu répondre à ces trois questions. Et dans ce cas, nous aurons toutes les informations nécessaires pour pouvoir apprécier dans sa juste mesure l’image qui se trouve face à nous.

Freeman propose aussi un exercice pour nous permettre d’organiser tout ce ce processus de lecture photographique, a travers dix questions à se poser et à se répondre pour approfondir un peu plus dans cette démarche:

  1. Qu’est-ce qui te touche?, ceste à dire, quelle est la première impression que tu as eu en regardant la photo? Qu’est-ce que elle t’a transmit? Qu’elle histoire elle te raconte? Freeman afirme que “parfois” les premières impressions sont plus assertives qu’une étude prolongée de l’image.
  2. Quel est le style de la photo? Souvent le style est évident, mais parfois c’est pas le cas. Les styles photographiques ont des caractéristiques différents qui peuvent changer le sens de la lecture, en fonction qu’elle appartient à l’un ou à un autre. Nous ne lisons pas de la même manière un portrait qu’une street photo.
  3. Quel est son objet? C’est à dire à quoi est-elle destinée? Nous ne lisons pas de ma même manière une photo journalistique, qu’une autre commerciale ou purement artistique. Donc cet aspect est a prendre en compte lors de la lecture de l’image.
  4. Dans quelle situation a été prise la photo? Que se passait-il autour du photographe à ce moment là? La response à cette question aura une influence différente selon s’il s’agit d’une photo en milieu contrôlée, comme dans un studio ou atelier, que s’il s’agit d’une image d’actualité.
  5. Est-ce une photo préparée ou spontanée? Parfois il est difficile de déterminer ce point, mais souvent ceci nous donne grande quantité d’informations sur la photo que nous lisons.
  6. Si en tant que photographe vous vous trouviez dans la même situation, quels détails techniques seraient évidents? Sont-ils indispensables pour cette photo? Comme une courte profondeur de champ, ou un flou, ou une trépidation.
  7. Le photographe utilise-t’il un style ou un maniérisme qui lui est particulier? Cela peut être n’importe quoi: ça peut aller de la manière d’encadrer, de composer l’image, d’utiliser les couleurs ou quoi que se soit d’autre.
  8. Quel est l’intention de la photo? C’est a dire, qu’elle est l’intention du photographe? Veut-il choquer? Informer? Émouvoir? Surprendre? Dénoncer?
  9. Est ce que les plans sont bien définies? Sont ils liés entre eux? Le premier plan pourrait-il exister dans un autre contexte? Le message serait-il le mème ou différent? Est-ce évident?
  10. L’image tel que, fonctionne-t’elle? Est-t’elle bonne? Est-ce un succès pour le photographe d’avoir pris “cette” photo?

Si nous sommes capables de répondre à la plupart de ces questions, d’en extraire des informations, nous serons alors prêts à décider par nous mêmes si une photo est bonne ou ne l’est pas.

CONCLUSION:
Le fait d’être capables de lire et analyser des photos est intimement lié au fait de les faire.
Etudier avec attention des images qui nous touchent, nous apprend à prendre conscience de tout le processus photographique, de comment voient le monde d’autres photographes, de découvrir ce qu’ils ont à dire et comprendre comment ils se sont débrouillés pour y arriver. Et tout ça, nous aidera, à nous aussi être des bons photographes.

Et toi? Est tu capable de lire des photos ou te limites tu à les consomer?
Que penses tu de tout ça?
Penses tu qu’apprendre à lire et analyser les photos est une bonne manière pour apprendre à être un meilleur photographe?
N’hésite pas à nous laisser ton commentaire… C’est à toi!

Publié dans coaching, Conseils Photo, Photo, Photo Project

Les Photos de Noël

1.- PREPARER LE MATERIEL:

Je pense vous l’avoir déjà dit, mais je vais le redire: toujours préparer son matériel, prévoir et faire une liste de tout ce qui va être nécessaire:

Bien charger la batterie, et si possible en avoir une de rechange

Vérifier la carte mémoire, en avoir une de rechange

tom-pumford-ZRPaHOI9dc8-unsplash
Photo by Tom Pumford

nettoyer l’objectif, quelle que soit l’appareil photo que nous allons utiliser

james-pond-jnL0gfo_5Rg-unsplash
Photo by James Pond

Ne pas oublier le pied, c’est toujours utile

Pareil pour le chargeur, ne pas l’oublier.

jakob-owens-EXf5DjXytZE-unsplash
Photo by Jakob Owens

2.- FAIRE LA LISTE DES PHOTOS QUE L’ON VEUX:

plush-design-studio-4YytUXyMHs8-unsplash

Pour n’en oublier aucune:

Arbre de Noël:

arun-kuchibhotla-cRfWUqkr0-s-unsplash
Photo by Arun Kuchibhotla

crèche,

ben-white-eeFMC1UG_k8-unsplash
Photo by Ben White

enfants,

thandy-yung-eH2RrGhde80-unsplash
Photo by Thandy Yung

animaux,

jakob-owens-mpnqu9o4b9w-unsplash
Photo by Jakob Owens

table,

todd-trapani-qn4FA_v7ZDc-unsplash
Photo by Todd Trapani

décorations,

todd-trapani-hlhpAWdFGTk-unsplash
Photo by Todd Trapani

Photos de groupe, photos de détails….

Pour le photos des personnes et les photos de groupe, il exige des applis a charger sur
nos Smartphones/Iphones pour nous guider sur les poses a prendre. ex: Posing App

 

Ne pas oublier les règles de base: ne jamais faire poser de face ni en ligne droite, mais
plutôt chercher les courbes et des décalages, pour donner de la profondeur et dynamisme à votre photo.

 

3.- ETUDIER L’ENVIRONNEMENT:

Maintenant que notre matériel est prêt, et que nous savons les photos que nous voulons
avoir, il est important d’étudier l’environnement dans lequel nous nous trouvons, pour ne pas avoir a prendre des photos un peu n’importe comment.

Les points fort à Noël, sont bien sûr, l’arbre de Noël avec ses lumières, la table joliment décorée….

sweta-meininger-NzQknDofRpc-unsplash
Photo by Sweta Meininger

Rappelons nous que c’est Noël, et que nous voulons avoir des beaux souvenirs, donc Noël doit rester le sujet central de nos photos, tout en trouvant dans chacune d’elles un point d’intérêt particulier.

Il est aussi très important de vérifier que nous avons suffisamment de lumière. Avec un reflex on peut parer au problème en réglant l’ISO, ainsi que sur certaines compact.

 

Si votre caméra ne vous permet pas ce réglage, pensez a ajouter des poins de lumières au moment de la prise des photos. Et si cela n’est toujours pas possible, ne stressez pas, et ne lâchez pas non plus l’affaire, le point de lumière peut toujours être corrigé en postproduction.

4.- CHERCHER LE POINT D’INTERET:

Souvenez vous que je vous ai déjà dit que l’un des secrets de la composition photographique est la simplicité. Essayons de chercher un unique centre d’intérêt à chaque photo que nous allons faire, pour éviter des photos fouillis qui puissent distraire.

josh-harrison-jY_fTS7ZE98-unsplash
Photo by Sweta Meininger

Certes cela peut paraitre compliqué en ces dates, où il y a tellement d’éléments ensemble: les lumières, les couleurs, les accessoires de Noël, les décorations, les tenues des personnes, etc.

C’est pour cela quel est important de concentrer chaque photo à un seul élément en particulier, comme je vous disais sur le point antérieur.

Et après avoir fait ta photo, regarde-la, pour voir vers où se dirige naturellement ton attention, et si cela correspond à ce que von vouliez au départ.

5.- JOUER AVEC L’OUVERTURE DU DIAPHRAGME:

Ceci est directement lié au point antérieur.  Su tu veux isoler un point d’intérêt sur ta photo, pour que toute l’attention soit centrée sur ce point, tu peux ouvrir ton diaphragme pour l’isoler en réduisant la profondeur de champ.

6.- FAIRE DES PHOTOS EN BOKEH

Vous avez deja vu des superbes photos avec plein de points lumineux en forme de coeurs ou étoiles autour du sujet centrale de la photo?

Ceci vient d’une technique japonaise qui consiste a décentrer tout ce qui n’est pas notre sujet principal,et nous pouvons obtenir ces superbes effet avec un petit peu de bricolage, et pour cela il nous faut:

une focale fixe
une feuille cartonnée noire
un cuter
un élastique
du scotch pour plus de sécurité

Ceci dit, sur Amazon pour une vingtaine d’Euros vous pouvez avoir des kits de bokeh déjà tout prêts

Sur la feuille cartonnée noire vous prenez la forme de votre objectif, vous la découpez en faisant une étoile et avec le cutter vous faites au milieu la forme que vous voulez, et vous le fixez sur votre objectif à l’aide de l’élastique.

Ensuite, mettez vous en mode manuel, désactivez le focus automatique, ouvrez lediaphragme au maximum et amusez vous a rendre des photos féeriques!!!!

rodolfo-marques-4D160Ilvm2k-unsplash

7.- NE PAS OUBLIER LA BALANCE DES BLANCS:

Avec toutes le lumières et les couleurs de Noël il est possible que cela perturbe le senseur automatique de ton appareil photo, il est donc important de ne pas oublier de faire la balance des blancs, au moins en automatique, pour ne pas perturber la température des couleurs.

8.- ET LES PORTRAITS:

A Noël, le plus important, ne l’oublions pas, c’est la famille et les amis.   Donc n’oublions pas qu’ils doivent être les protagonistes de nos photos de Noël. Profitons pour prendre des photos de ceux que nous aimons, des enfants, des animaux

jasmin-schuler-PUTVh0Z_qNQ-unsplash
Photo by Jasmin Schuler

9.- LES PHOTOS DE GROUPE:

Ce sont les photos à ne surtout pas oublier. Essayez de les faire en début de soirée, que tout le mon est frais, la table est bien mise. Mais que cela ne vous empêche pas de faire des photos rigolotes et amusantes tout au long de la soirée.

Pour les fotos de groupe il est important que toutes les personnes soient bien prises et bien définies, en privilégiant le plan américain et les plans larges.

mitchell-orr---LyFIjXoFY-unsplash

Et ne vous oubliez pas: la plupart des appareils ont un retardateur, donc le pied est important pour le programmer et faire partie du groupe.

10.- SE SERVIR DU FLASH:

En intérieur, malgré qu’on allume toutes les lumières, on va constater que très souvent on manque de lumière et nous avons des photos fades.

Cela peut se régler de plusieurs manières:

en post-production avec des logiciels de retouches qui nous permettent d’augmenter l’illumination

en augmentant l’ISO. Mais ceci a ses limites car si on augmente trop l’ISO, on risque d’avoir des photos avec beaucoup de bruit.

images

L’autre solution est d’utiliser le flash, en prenant certaines précautions pour ne pas perdre la magie du moment. Un flash frontal en plus de laisser des barres de lumières sur les visages, et a laisser le fond peu illuminés.

La solution pour cela est d’utiliser un diffuseur a poser sur le flash intégré. Ou d’utiliser le flash manuellement, et le faire rebondir contre les murs.

11.- PROFITER POUR FAIRE DES MACRO:

Noël est une période de l’année non seulement festive, mais aussi pleine de petits détails: les boules de Noël, les personnages de la crèche, les lumières de couleurs…. la meilleure manière de capter tout ça est la photo macro.  Si vous avez un objectif macro, ou la fonction macro sur votre appareil, amusez vous à capter tous ces détails.

Par contre si vous ne disposez d’aucun de ces éléments ou fonctions, pas de panique!!!!

aaron-burden-A0AZf4h5ZZI-unsplash
Photo by Aaron Burden

Essayez de vous approcher au maximum de votre sujet, à la limite de la mise au point de votre objectif. Ce ne sera pas exactement une macro, mais vous obtiendrez de jolies photos très originales.

12.- N’OUBLIEZ PAS LES PREPARATIFS:

Les repas de Noël s’accompagnent d’une multitude de préparatifs qui peuvent être très intéressants et devenir des magnifiques souvenirs:

La préparation du repas

4dc7e60cd72645cc91dbaf872d40a3c7
La mise en place de la table

Hallacas-El-Ají-.-.
Décorer l’arbre de Noël

taisiia-stupak-QaVHWSMgpNo-unsplash
Photo by Taisiia Stupak

La crèche

gareth-harper-dABKxsPTAEk-unsplash
Photo by Gareth Harper

– Mettre les lumières et les guirlandes

Ne soyez pas timide et ne vous limitez pas à saisir tous ces moments qui précèdent le donner et la fête. Vous obtiendrez des photos originales en plus d’avoir des merveilleux souvenirs.

13.- LE REPAS DE NOËL:

Le dîner de Noël est le moment clé de la soirée. Faites des photos de la table servie, de tous autour de la table, des levé de verre et de tout moment que vous pourrez trouver important que vous voudrez garder.

shutterstock_1176827764

Et dans la foulé, vous pouvez aussi faire des macro des gâteaux, des bombons, des papillotes, tout cela fait partie de la fête et c’est intéressant de garder ces beau souvenirs.

monika-grabkowska-yuAEcsAe4lk-unsplash

 

14.- L’OUVERTURE DES CADEAUX:

Si le dîner est le moment clé pour les grands, l’ouverture des cadeaux est me moment clé pour les enfants. C’est le moment le plus émotif de la soirée. par contre étant un moment unique qui ne permet de seconde chance, je vous conseille de programmer votre appareil en mode rafale, afin de pouvoir choisir la meilleur photo et être sûr de ne rien rater à ce moment si spécial.

andrew-neel-xjB7du_4kQQ-unsplash
Photo by Andrew Neel

15.- SI VOUS SORTEZ:

Profitez en pour prendre des photos des illuminations et décorations de Noël ans votre quartier ou votre ville. Si vous allez à la messe de minuit, il y a aussi des belles photos à prendre si cela vous est possible.

luke-stackpoole-vFsD44ubd-Q-unsplash
Photo by Luke Stackpoole on Unsplash

Et pour terminer, quelques belles photos de Noël pour t’inspirer:

aaron-burden-5AiWn2U10cw-unsplash
Photo by Aaron Burden

 

s-b-vonlanthen-IPubTLY7Ji0-unsplash
Photo by S&B Vonlanthen

 

jeffrey-wegrzyn-WjqEDAsn_nI-unsplash
Photo by Jeffrey Wegrzyn

 

zara-walker-1J5rNeyI28Q-unsplash
Photo by Zara Walker

 

nivia-espinoza-a2pkWQYxfKA-unsplash
Photo by Nivia Espinoza

 

laura-beth-snipes-PlUJM2sPwis-unsplash
Photo by Laura Beth Snipes

 

jeremy-mcknight-HIk_LMFLDWM-unsplash
Photo by Jeremy McKnight

 

ian-schneider-PAykYb-8Er8-unsplash
Photo by Ian Schneider

 

freestocks-org--Qf9JKLysUg-unsplash
Photo by freestocks.org

 

ethan-mcarthur-wpDa9O0YVLI-unsplash
Photo by Ethan McArthur

Publié dans Conseils Photo, Photo, Photo Project, STAGES DE FORMATION, Street Photo

L’automne, la saison des belles photos

Nous sommes en automne, la saison star pour des photos de nature et de paysages époustouflantes. L’équipe de Désir d’Avenir a voulu compiler quelques conseils pour que tu puisses faire des meilleures photos ces jours-ci. L’automne est vraiment une superbe saison qui donne envie de sortir ton appareil et aller te balader en forêt.

1.- Les meilleurs moments: l’aube et le coucher de soleil.

Les meilleurs moment pour prendre des photos en automne, c’est à l’aube et au coucher du soleil. A ces moments là, l’angle d’incidence de la lumière du soleil fait ressortir les tons dorés et cuivrés des feuilles des arbres. Donc l’idéal est de programmer les sorties photo à ces heure là, en prévoyant le temps nécessaire pour faire tes réglages. Mais surtout ne te prends pas la tête, si tu sent que t’arrives pas a saisir le bon point de réglage, met ton appareil en mode automatique, relève les mesures, et essaye de faire la même photo en mode manuel. Peu à peu tu verras commment cela deviendra un automatisme et tu n’auras plus à y penser, celà viendra tout seul.

Photo by Sebastián Unrau

2.- De la couleur, de la couleur et encore de la couleur

S’il existe une saison pour laisser de coté le blanc&noir c’est bien l’automne, tellement l’explosion des oranges et des dorés est chaleureuse et réconfortante.

En fonction du contexte de la fôret ou du parc dans lequel tu te trouves, tu pourras observer une diversité de games de tons rouges, oranges, jaunes, verts et marrons.

Un exercise consiste à essayer de réaliser des compositions photographiques avec différentes espèces végétales et de combiner des textures avec les multiples couleurs de l’automne.

Un autre, est de travailler sur les nuances d’une même couleur.

Photo by Daniel Kim

3.- S’aventurer dans la photo macro

Certes l’automne est la saison des paysages époustouflants, mais pas que!

Cette saison nous offres une multitude de possibilités aussi dans les détails des focales courtes. Essaye par exemple de montrer les details d’une feuille et des dégradés de couleurs qu’elle nous offre.

Photo by Adam Smigielski

4.- Essaye des nouveaux points de vue

Change de position. Ne reste pas sur le point de vue classique debout, avec l’appareil à hauteur de tes yeux. Change ton point de vue: monte sur un rocher, lance toi par terre, mets-toi à genoux… toute variation du point de vue donnera un nouveau regard sur ta photo.

Photo by Steinar Engeland

5.- Des feuilles, encore des feuilles, toujours plus de feuilles

Il faut se le dire, la star de l’automne c’est incontestablement les feuilles, et non seulement celles qui se trouvent encore accrochées aux arbres!

Kazuend

6.- L’intérêt de la sous-exposition

Les couleurs jaunes et oranges de l’automne peuvent jouer des mauvais tours aux senseurs de lumière de ton appareil photo, et sans savoir pourquoi, tu peux te retrouver avec des photos trop brillantes ou “brûlées”.

Pour éviter cela, tu peux sous-exposer un peu ta photo, par exemple de 5 points, et tester le résultat, et l’augmenter ou le réduire en fonction de la tonalité que tu désires obtenir.

Photo by Brian Breeden

7- Saturer les couleurs

Cette étape se réalise en ce que j’aime appeler la “post-production” des photos.

La plupart des logiciels et applications de retouches nous permettent d’augmenter ou réduire le niveau de saturation. Teste les filtre jaunes pour donner de la chaleur, surtout si tu ne sais pas encore comment faire la balance des blancs.

Photo by Justin Cron

8.- Et n’oublions pas les champignons!

Car ils sont l’autre star de l’automne, et faut bien se rendre à l’évidence: il sont super photogéniques.

Photo by Michael Oeser

L’idéal est de se coucher à même le sol, et être à leur niveau. Si en plus les feuilles ont déjà jauni, les photos que nous obtiendrons n’en seront que plus belles.

Beaucoup de champignons ont des textures très interessantes à exploiter, surtout en dessous. D’autres poussent en groupe nous permettant de faire des compositions plus complexes.

Photo by Sander Mathlener

Et souvent là où il y a des champignons, il y a aussi des insectes, ce qui peut donner comme résultat des belles photos comme celle-ci:

Photo by Benjamín Balázs

9.- Et pour finir, voici des belles photos pour t’en inspirer:

Photo by Jeremy Thomas

Photo by Kerrie DeFelice

Photo by Benedikt Geyer

Photo by Ricardo Gómez Angel

Photo by Simon Wilkes

Photo by Ren Zo

Photo by Gabriel Crismariu

Photo by John Silliman

Photo by Simon Kuznetsov

Photo by Siim Lukka

Publié dans atelier Photo, coaching, Conseils Photo, Photo

C’est quoi la « Règle des Tiers? »

Nous aimons tous raconter des histoires.  Et nous aimerions aussi que nos photos racontent des belles histoires:  une journée à la plage, une ballade en montagne, une soirée avec les amis, le truc trop bon qu’on a mangé, l’anniversaire des enfants, les poses rigolotes du chat… Bref, nous avons beaucoup d’occasions de nous exprimer avec nos images mais… on constate que nos photos sont irrémédiablement bof! et qu’elle ne racontent rien du tout.

Pourquoi cette superbe photo que j’avais en tête n’est pas la photo que j’obtient?

Le 99% des fois que cela nous arrive, c’est à cause de la RÈGLE DES TIERS.  

Et c’est quoi ça? La règle des tiers?

C’est la première règle a connaître dans la composition photographique

Nous en avons tous entendu parler, à un moment ou à un autre, de cette fameuse règle des tiers, et souvent nous ne comprenons pas bien ce que cela veut dire.  

Dans cet article je vais t’en dévoiler les secrets, t’apprendre à t’en servir, et tu verras, tes photos  passeront d’être bof! pour devenir WAOOOOOO!!!

La  composition est régie  par certaines « règles » intemporelles directement issues de la peinture !  Regardons cet exemple de Delacroix, « La Liberté guidant le peuple », dont je ne vous ferait pas l’analyse complète, mais si cela vous interresse, vous la trouverez ici

les 2 tiers

 

Comme t’auras plus le voir, c’est un concept issue de notre culture, et nous permet de mieux comprendre les photos, puisque nous ne sommes pas neutres face à une image : nous avons été influencés par tout ce que nous avons regardé avant dans les musées, dans la pub, et même dans le cinéma.  Oui oui, regarde par toi même:

 

rc3a8gle-de-tier-1

Ainsi, nous lisons les images comme nous lisons un texte, c’est-à-dire de gauche à droite et de haut en bas. 

La règle des tiers est l’un des premiers éléments de composition  à découvrir, d’une grande simplicité et qui donne des résultats époustouflants.  Elle est le moyen le plus simple de se rapprocher de la règle d’or – qui fera l’objet d’un autre article bientôt.  Il s’agit de la distribution de l’espace dans l’image qui produit une plus grande attirance par rapport au centre d’intérêt.  

Elle permet de donner à nos photos une sensation de profondeur, d’en apprécier l’équilibre en invitant l’oeuil du spectateur à balayer l’image jusqu’à arriver au point d’intérêt.

Elle est très simple : elle consiste à placer les éléments importants de l’image sur les lignes verticales et/ou horizontales qui coupent l’image aux tiers, voire à leurs intersections (les points forts de l’image). Et pour cela il suffit de couper l’image en 9 comme ça :

reglatrestercios1

Et cela consiste en quoi?

Regarde une de tes photos, et divisela en 3 tiers imaginaires.  L’image est maintenant divisée en 9 parts égales.   Tout naturellement, quand personne ne nous a expliqué comment faire, nous avons tendance à placer notre sujet en plein milieu de la photo, où généralement il se perd dans un trop plein d’informations.

Reprenons notre quadrillage.  Les points où se croisent ces lignes. sont les points de force de notre image, et c’est sur l’un des ces points que nous devrons idéalement placer  le sujet de notre photo.   De cette manière nous déplaçons le centre d’intérêt de notre photo sur un de ces points.   Et là, la magie opère: le sujet devient le l’objet de notre attention  et ne se perd plus dans le trop plein d’information que nous avions auparavant, une profondeur apparait et un mouvement est perceptible.

Lorsque nous prenons une photo, idéalement nous devront positionner notre sujet sur l’un des ces points de force, au lieu de le placer au centre de l’image

Et ça sert à quoi?

Même si les règles on été faites pour les briser, , et que cela sera le sujet d’un autre article, pour le moment nous allons nous concentrer à appliquer la règle des tiers, et constater tout ce qu’elle apporte à nos photos:

  • Une sensation d’équilibre
  • le sujet donne un impression de mouvement, même si il est statique
  • la photo à plus de force et d’énergie
  • l’image gagne en profondeur avec un impression tridimensionnelle 

Je pourrait écrire des tonnes et des tonnes sur la règle d’or, mais rien de vaut une image pour que tu constates par toi même ce que je veux dire.

 

Comme je l’expliquais plus haut, nous avons naturellement tendance à placer le sujet de notre photo au milieu, avec la fausse idée que comme cela il sera le centre d’intérêt et notre photo sera superbe.  Malheureusement c’est tout le contraire qu’il se passe.  Notre image est plate, sans profondeur, avec un trop plein d’information qui nous empêche de comprendre quel est le centre d’intérêt et le spectateur ne verra pas ce que toi t’as vu et qui t’a donné l’envie de prendre cette photo.

Analysons cette image:

centrado01.jpg

Sur cette photo, le sujet est le voilier.  Mais sur l’image de gauche, c’est pas vraiment clair que c’est lui. Placé au centre comme ça, il y a trop d’information à décoder:  le ciel, la montagne, la mer les rochers.  Nos yeux se perdent et n’arrivent pas à se fixer sur le voilier qui se trouve statique et aplatit au centre de l’image.  Par contre, une fois l’image recardée  – à droite – en respectant la règle des tiers, là plus aucun doute, notre sujet, c’est ce voilier, qui se trouve entre les rochers en premier plan et la montagne en fond, et qui navigue paisiblement vers la gauche.  Et maintenant il  nous est possible de percevoir la profondeur et de sentir le mouvement du voilier sur l’eau.

Et dans les exemples suivants, tu verras que cette règle s’applique pour quasiment TOUTES les photos:  nature, animaux, bébés, paysages; architecture, street….

Imagine que tu te ballades, avec ton appareil photo ou ton smartphone peu importe, et que dans la précipitation t’a oublié tout ce que tu vient d’apprendre et par habitude tu centres le sujet.  Et après quand tu regardes ta photo t’es déçu, car il y a un manque d’équilibre, de profondeur, d’harmonie, de mouvement.  Et tu ne peut pas reprendre ta photo.

PAS DE PANIQUE!!!

Il existent plein d’apps dont je parle sur cet article , des logiciels comme Photoshop ou Lightroom et des outils en ligne tels que Photor ou Picasa, d’ont je parlerai dans un prochain article.

Et pour t’aider à ne pas oublier à oublier cette rèegle lors de tes prochaines prises d’images, les constructeurs et fabricants d’appareils photos et de smartphones, ont pensé à tout et tu as le choix d’activer une grille sur ton écran.

julie-tupas-Y5ipezoLJWI-unsplash
Photo by Julie Tupas

Pour l’instant passons un bon moment avec ces belles photos qui peuvent te servir d’inspiration.

justin-campbell-Hd3do79_FeM-unsplash
Photo by Justin Campbell

 

eyre-june-bustamante-gCusOdUbQaw-unsplash
Photo by Eyre June Bustamante

 

susanne-schwarz-qUACwpVjwoM-unsplash
Photo by Susanne Schwarz

 

kevin-noble-gA3Qd2tquMc-unsplash
Photo by Kevin Noble

Publié dans coaching, Photo, Street Photo

S’initier à la Street Photo

 

Faire de la Street Photo veut dire observer notre entourage avec l’oeil de notre caméra.  C’est capter l’âme de la ville où nous nous trouvons.  Il s’agit de regarder avec des nouveaux yeux ce qui nous entoure, et faire des combinaisons improbables avec l’architecture, les gens qui y habitent, le mobilier urbain, la culture, la nature….  Bref l’identité, ce qui rend unique la ville que nous prenons en photo.

stephan-valentin-jGp90H2tPRw-unsplash
Photo by Stéphan Valentin

 

Mais, par où commencer?  voici 3 conseils de base:

1.-  Prendre son temps

C’est très important dans la street photo de prendre son temps, car il se peut que l’on imagine clairement dans sa tête la photo désirée, mais comme il est impossible de contrôler tous les facteurs dans ce type de photo, ce «petit truc en plus» que nous attendons n’arrive pas.   Il faut donc commence par prendre la photo tel que.  Et après, on peux attendre à ce que ce «petit truc» surgisse.  Ne pas passer pas à coté d’une belle photo juste par ce qu’elle n’est pas exactement comme on la voulait. 

murray-campbell-B_TdfGFuGwA-unsplash
Photo by Murray Campbell

  

2.- Tout préparer à l’avance

Il faut prendre en compte, qu’en Street Photo, les situations peuvent durer que quelques secondes.  Si il faut que l’on se prépare, que l’on fasse les réglages, qu’on fasse le cadrage l’occasion passe et on n’a par pris la photo que nous voulions.  Donc vas mieux se préparer à l’avance.  Je m’explique:  C’est une journée ensoleillée, commencer par trouver un bon endroit où se poser, faire tous les dégages nécessaires pour les photos plein soleil, et utiliser les mode semi-automatiques pour les photos ombragées.  Et si l’appareil le permet, pré-enregistrer différents modes.  Et surtout à chaque déplacement de bien penser de refaire les bons réglages.

joseph-chan-1mxS-Z1P63Q-unsplash
Photo by Joseph Chan

 

3.-  Prendre les devants:

Comme je l’expliquai plus haut, parfois on peut passer à coté d’une bonne photo en question de secondes.  Donc en plus d’avoir l’appareil toujours prêt, il faut être alerte  pour détecter «La Photo» qui puisse se présenter.

Et comment pré-visualiser cette photo?

Il existe une seule manière:  sortir faire de la street photo.  C’est la pratique et l’expérience qui vont nous apprendre à sentir le moment eau quel quelque chose d’intéressant va se passer, et que l’on pourrait avoir une bonne photo.

Tout  est question de patience et observation:  personnes, enfants, animaux.  le vivant nous offre très souvent des belles images.

Il faut apprendre à observer, même sans prendre de photo, juste se donner le temps d’observer.

Faut il se rendre invisible pour la Street Photo?

C’est pas indispensable, mais en effet c’est utile.  Passer inaperçu donne une plus grande liberté d’action.   Ne pas courir ni faire des mouvements brusques, ne pas s’imposer sur les gens.  Personnellement si j’ai mon équipement pro, j’aime le poser sur pied et utiliser la télécommande.  

patrick-donnelly-FArmYuwp_tM-unsplash
Photo by Patrick Donnelly

Une autre manière de passer inaperçu lors de la street photo c’est avec le smartphone.

Dans tous les cas il faut respecter l’espace vital de ceux que l’on prend en photo. 

valerie-elash-7kG9-QFnE6U-unsplash
Photo by Valerie Elash

 

Et le droit à l’image?

N’oublions pas qu’il ce peut qu’il y ai des personnes sur nos photos, même si nous les prenons discrètement et de loin.  Et il se peut que quelqu’un nous demande ce que l’on est en tuai de faire.    

Dans ces cas là, la meilleure option c’est le sourire, et montrer les photos tout en expliquant que nous sommes des passionnées de la photo et que nous n’obtiendrons aucune rémunération pour les photos prises.  Si on va les utiliser pour une expo ou pour un blog, les informer, les inviter à visiter l’expo et/ou le blog.

Bien évidement, s’ils te demande d’effacer la photo, il faut l’effacer.  Mais avant de l’effacer je propose de flouter les visages et de signer une autorisation dont vous trouverez un modèle type ici: autorisation-photo-2.  Mais s’ils insistent, et même si c’et notre meilleure photo, il fait l’effacer.  Dans tous les cas, pour éviter ce genre de problème, et si il est indispensable qu’il y ai des personnes sur la photo,  mieux vaut éviter que les personnes soient reconnaissables.  Faire des prises de dos, de loin, en blanc et noir ou floutées, de manière a ce que les personnes ne sont pas identifiables et éviter des éventuels problèmes. 

bagus-ghufron-MvFaJYNLdWk-unsplash
Photo by Bagus Ghufron

 

Une autre option est de ne prendre aucune personne sur les photos.  La ville nous offre beaucoup d’occasions pour de superbes photos.  

denzel-victory-3rKKOJ04qVU-unsplash
Photo by Denzel Victory

 

Le matériel:

L’avantage de la street photo, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de gros matériel.  Même un smartphone suffit.  Ce qui est important dans ce style de photo est de capturé le moment.

Pour un matériel pro, l’idéal est de disposer d’un objectif 35 ou 50mm.  Comme je l’expliquait plus haut, la meilleure manière de passer inaperçu avec ce type de matériel plus encombrant, est de le poser, sur pied, sur une table, sur un mur, et d’utiliser une télécommande pour déclencher la prise de vue. 

Autre chose important est de se sentir léger.  Si on doit transporter du matériel lourd, dans des sacs à dos ou des sacoches, l’expérience peut devenir pénible.

thomas-martinsen-CrnALaUMSA4-unsplash
Photo by Thomas Martinsen

 

La street Photo t’intéresse? T’a déjà pris de photos de ce type?  N’hésite pas à les partager avec nous.

A bientôt

Publié dans atelier Photo, coaching, Conseils Photo, Photo

L’OUVERTURE EXPLIQUÉE SUPER FACILE AVEC DES EXEMPLES

   

Nous savons que nous disposons de trois éléments de base pour contrôler l’exposition d’une photo:  

La Formule Parfaite = Ouverture + Vitesse + ISO

L’exposition d’une image est donc la somme de ces trois éléments clés, connu sous le nom de «Triangle d’Exposition».

Avec ce post je vais  expliquer le premier de ces trois points, et vais  donner des exemples pour dévoiler tous les mystères sur ce sujet, si important en photo.

Bien maitriser ces concepts te permettra a faire le saut du mode automatique vers le mode manuel, de manière à ce que ce soit toit le décideur de la photo que tu veux obtenir et non ta caméra.

Pour que tu comprennes mieux, l’ouverture du diaphragme d’un objectif photo ressemble beaucoup au fonctionnement de l’iris de tes yeux, qui se dilate ou se rétrécit en fonction de la quantité de lumière qui rentre dans l’oeuil.

Ce diaphragme est composé de volets qui s’ouvrent ou se ferment en fonction de la lumière, laissant au milieu une ouverture qui laisse passer plus ou moins de lumière.

Plus cette ouverture est grande, plus de lumière touchera le senseur de notre appareil photo, et à l’inverse, plus il est fermé, moins de lumière touchera le senseur. 

Les Fameux numéros f/

T’as du surement te demander de quoi ils parlent les photographes quand ils font mention du numéro f/x utilisé pour prendre telle ou telle hoto; ou dans les revues spécialisées ou même sur le mode d’emploi de ton appareil reflex.  

Cette image t’explique ce que cela veux dire:

En résumé:  plus est ouvert le diaphragme, plus bas est le numéro f/, et inversement, plus haut est le numéro f/, plus petite est l’ouverture du diaphragme.

Mais alors qui a eu l’idée de donner des numéros grand pour ce qui est petit et des numéros petit à ce qui est grand?

Le truc pour te repérer c’est de comprendre qu’il s’agit d’une fraction, c’est à dire que le f/32 veux dire 1/32  et le f/2  c’est 1/2.  lia tu comprends bien que 1/32 est plus petit que 1/2.  Voila ce mystères qui rend fous les débutants en photo complètement fous!!!

L’importance de cette ouverture de diaphragme dans nos photos, est quelle agit directement sur la l’exposition des images;  A fur et à mesure que nous modifions cette ouverture, nous laissons passer plus ou moins de lumière qui va venir toucher le senseur de l’appareil, ce qui nous donnera soit des photos parfaitement exposée, sous-exposées ou surexposés.  

En plus de l’exposition, l’ouverture du diaphragme agit aussi sur la profondeur de champs dans nos images.

L’Ouverture et la Profondeur de Champs

Un autre aspect important a savoir sur l’ouverture du diaphragme,  es la manière comme afecte la profondeur de champs,  notion sur laquelle j’écrirais dans un autre post.

Mais juste pour comprendre de quoi je parle, la profondeur de champs fait référence à la partie nette devant et derrière le sujet principal de notre photo.

Du point de vue esthétique, jouer avec cette profondeur permet de donner une impression de tridimentionalité à l’image, et de « decoller » le sujet autant de premier plan comme de l’arrière plan de la photo, le mettant en valeur et lui donnant toute son importance

Donc, plus grande est l’ouverture du diaphragme, plus courte sera la profondeur de champs et inversement, plus petite sera l’ouverture, plus grande sera la profondeur de champs. 

 

Donc, pour être pratiques, tu dois prendre note que, les grandes ouvertures conviennent mieux aux portraits et les petites ouvertures aux photos de paysages et photo urbaine ou street photo.

Comment changer l’ouverture du diaphragme?

Pour choisir l’ouverture du diaphragme, il faut sortir du mode automatique de l’appareil et poser le sélecteur soit:

1.-  En mode manuel, qui nous permettra de choisir le f/ désirée, ainsi que tous les autres paramètres, comme le sont la vitesse et le ISO.

2.- Priorité à l’ouverture ou mode semi-automatique AV/A,  de cette manière c’est nous qui choisissons l’ouverture désirée, et le moteur de notre appareil choisira la configuration des autres réglages.  Pour débuter c’est la méthode que je recommande, le temps de prendre la main, et de bien comprendre le concept d’ouverture.  

 

 

J’espère que maintenant la notion d’ouverture du diaphragme est claire ainsi son importance pour la réussite de tes photos. Maintenant je t’encourage a prendre ton appareil photo, tu le mettes en mode Av/A et que tu fasses des essais.  

Á la prochaine, et belles photos ….