Publié dans STAGES DE FORMATION

Lire les photos ou les consommer? That’s the question!

Nous sortons d’un long confinement, durant lequel nous avons passé beaucoup de temps sur nos écrans, et avons été bombardé d’images.

Des milliers d’images sont passées devant nos yeux, ou dit autrement, nous les avons consommés comme des bombons.

Nous les voyons tout en faisant autre chose. Mais nous ne les regardons pas vraiment. Et cela nous a mal habitués à ne pas ”lire” une photo quand nous la regardons. Car oui, nous devons apprendre à lire les photos. Regarder une photo c’est bien plus que juste jeter un coup d’oeil et passer à la suivante.

Une image doit être analysée depuis plusieurs points de vue, regarder ce que c’est, ce que cela signifie et ce qu’elle veut dire. Évidement , avec la grande quantité d’images dont nous sommes bombardés à longueur de journée, il est impossible d’appliquer ce processus à toutes les images. Par contre, de temps en temps, il est agréable de prendre le temps pour lire et analyser certaines images. Et cela est plus important, si nous voulons nous améliorer en tant que photographes, même si nous ne sommes que débutants ou amateurs.

REGARDER, LIRE, ANALYSER
Comme je le disais plus haut, de nos jours, apprécier l’art de la photographie se limite à bouger le curseur dans n’importe quel réseau social, et donner un “like” à une photo à laquelle ont été appliqué des philtres qui attirent notre attention.

Le hic est que si nous faisons cela avec toutes les photos qui nous passent devant les yeux, nous n’arrivons pas à apprécier ce que nous regardons et nous n’apprenons rien. Donc, pour élever notre niveau de connaissance et compréhension, nous devons les lire.

Mais, que veut dire lire une photo? Cela veut dire la regarder avec plus de d’attention, analyser chaque détail qui compose l’image et découvrir ce qui se cache derrière un simple aperçu superficiel. Lire et analyser une image sont deux processus proches, mais différents. La lire c’est ce que je viens de dire: l’observer et l’étudier attentivement.

L’analyser implique une réflexion sur ce que l’on y a lu pour en extraire des conclusions. Ne plus regarder simplement une photo, pour commencer à les lire et les analyser nous rapproche un peu plus de l’univers photographique , et cela, aura une grande influence dans notre propre travail de photographe.

Mais commençons pas le début.

SI JE VEUX LIRE UNE PHOTO, JE DOIS RAGERDER QUOI?

Une photo est faite de beaucoup de plans d’information qui, même s’ils sont indépendants les un des autres, il peuvent aussi être étroitement liés. Les niveaux d’analyse peuvent être infinis selon la sensibilité de chacun, mais commençons pas les principaux:

LE NIVEAU NARRATIF: Que nous dit cette image? Analyser l’histoire expressive quelle nous transmet. Est-elle forte? C’est une histoire classique, banale, originale? La narration se suffit à elle même ou a-elle besoin d’autres éléments pour donner un sens à l’histoire, comme par exemple la composition ou les couleurs?

Photo by Jakob Owens on Unsplash

LE NIVEAU DE LA COMPOSITION: Comment sont organisés les éléments à l’intérieur de l’image? Est-ce naturel ou cela a été préparé à l’avance? Cette composition aide t’elle à nous raconter une histoire?

Photo by Gareth Hubbard on Unsplash

LE NIVEAU TECHNIQUE: Comment a été utilisé le langage photographique dans l’image? L’exposition est-elle bonne? La profondeur de champ? La vitesse d’obturation? La sensibilité? Ces choix du photographe apportent quelque chose à l’histoire?

LE NIVEAU GROUPE: C’est une image unique ou fait-elle partie d’une série? Si elle fait partie dune série, comment est-elle liée aux autres, quelle est son importance dans le groupe? Sans elle la serie serait cohérente ou pas? Ou a-t’elle vie propre en dehors de la série?
Si c’est une image unique, qui n’appartient à aucun groupe, pourquoi? Se suffit-elle a elle même pour être protagoniste et transmettre un message?

LES CONSEILS DE MICHAEL FREEMAN POUR LIRE UNE PHOTO

Freeman fait une réflexion de comment lire les photos, et ne pas simplement les consommer. Et selon lui, il y a trois points très important à savoir pour apprécier une bonne photo:

L’INTENTION: Que veut le photographe?
LE STYLE: pourquoi a-t’il décidé de traiter le sujet de cette manière?
LE PROCÉDÉ: Quelles ont été les circonstances qui ont permis que la photo ai put être réalisée de cette manière?

Lire une photo veut dire enquêter, chercher des pistes et des détails qui puissent nous donner des indices sur ces trois points. Et la meilleur manière de trouver toutes ces informations est de se poser trois questions très simples:
1.- Quelle était l’intention du photographe?
2.- Comment a-t’il fait?
3.- Y est-il arrivé avec succès?
Et au final, après une bonne lecture d’une photo, nous devons avoir pu répondre à ces trois questions. Et dans ce cas, nous aurons toutes les informations nécessaires pour pouvoir apprécier dans sa juste mesure l’image qui se trouve face à nous.

Freeman propose aussi un exercice pour nous permettre d’organiser tout ce ce processus de lecture photographique, a travers dix questions à se poser et à se répondre pour approfondir un peu plus dans cette démarche:

  1. Qu’est-ce qui te touche?, ceste à dire, quelle est la première impression que tu as eu en regardant la photo? Qu’est-ce que elle t’a transmit? Qu’elle histoire elle te raconte? Freeman afirme que “parfois” les premières impressions sont plus assertives qu’une étude prolongée de l’image.
  2. Quel est le style de la photo? Souvent le style est évident, mais parfois c’est pas le cas. Les styles photographiques ont des caractéristiques différents qui peuvent changer le sens de la lecture, en fonction qu’elle appartient à l’un ou à un autre. Nous ne lisons pas de la même manière un portrait qu’une street photo.
  3. Quel est son objet? C’est à dire à quoi est-elle destinée? Nous ne lisons pas de ma même manière une photo journalistique, qu’une autre commerciale ou purement artistique. Donc cet aspect est a prendre en compte lors de la lecture de l’image.
  4. Dans quelle situation a été prise la photo? Que se passait-il autour du photographe à ce moment là? La response à cette question aura une influence différente selon s’il s’agit d’une photo en milieu contrôlée, comme dans un studio ou atelier, que s’il s’agit d’une image d’actualité.
  5. Est-ce une photo préparée ou spontanée? Parfois il est difficile de déterminer ce point, mais souvent ceci nous donne grande quantité d’informations sur la photo que nous lisons.
  6. Si en tant que photographe vous vous trouviez dans la même situation, quels détails techniques seraient évidents? Sont-ils indispensables pour cette photo? Comme une courte profondeur de champ, ou un flou, ou une trépidation.
  7. Le photographe utilise-t’il un style ou un maniérisme qui lui est particulier? Cela peut être n’importe quoi: ça peut aller de la manière d’encadrer, de composer l’image, d’utiliser les couleurs ou quoi que se soit d’autre.
  8. Quel est l’intention de la photo? C’est a dire, qu’elle est l’intention du photographe? Veut-il choquer? Informer? Émouvoir? Surprendre? Dénoncer?
  9. Est ce que les plans sont bien définies? Sont ils liés entre eux? Le premier plan pourrait-il exister dans un autre contexte? Le message serait-il le mème ou différent? Est-ce évident?
  10. L’image tel que, fonctionne-t’elle? Est-t’elle bonne? Est-ce un succès pour le photographe d’avoir pris “cette” photo?

Si nous sommes capables de répondre à la plupart de ces questions, d’en extraire des informations, nous serons alors prêts à décider par nous mêmes si une photo est bonne ou ne l’est pas.

CONCLUSION:
Le fait d’être capables de lire et analyser des photos est intimement lié au fait de les faire.
Etudier avec attention des images qui nous touchent, nous apprend à prendre conscience de tout le processus photographique, de comment voient le monde d’autres photographes, de découvrir ce qu’ils ont à dire et comprendre comment ils se sont débrouillés pour y arriver. Et tout ça, nous aidera, à nous aussi être des bons photographes.

Et toi? Est tu capable de lire des photos ou te limites tu à les consomer?
Que penses tu de tout ça?
Penses tu qu’apprendre à lire et analyser les photos est une bonne manière pour apprendre à être un meilleur photographe?
N’hésite pas à nous laisser ton commentaire… C’est à toi!

Auteur :

Pédagogue et artiste sur plusieurs registres tels que l'informatique, l'espagnol, l'écriture, la photo et la vidéo, je suis convaincue que la réalisation d'activités artistiques est aujourd'hui indispensable pour l'exploration et la compréhension de notre monde particulier à chacun. Désir d'Avenir a ouvert ses porte en avril 2005 à Nice, comme un besoin personnel de donner "un coup de main" aux personnes qui comme moi, venant de lointaines contrées, ne trouvent jamais les bonnes cases à cocher dans la multitude de formulaires que l'on doit remplir. Maman d'une petite qui avait 7 ans à l'époque, je suis venue en France avec un "Désir d'Avenir" pour ma fille, autre que celui de la dictature qui se profilait dans mon pays. Aujourd'hui grand mère, le Désir d'Avenir est toujours présent, ainsie que la folle envie de partager mon savoir faire, et faire savoir ...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.