Publié dans coaching, Conseils Photo, Photo, Photo Project

Les Photos de Noël

1.- PREPARER LE MATERIEL:

Je pense vous l’avoir déjà dit, mais je vais le redire: toujours préparer son matériel, prévoir et faire une liste de tout ce qui va être nécessaire:

Bien charger la batterie, et si possible en avoir une de rechange

Vérifier la carte mémoire, en avoir une de rechange

tom-pumford-ZRPaHOI9dc8-unsplash
Photo by Tom Pumford

nettoyer l’objectif, quelle que soit l’appareil photo que nous allons utiliser

james-pond-jnL0gfo_5Rg-unsplash
Photo by James Pond

Ne pas oublier le pied, c’est toujours utile

Pareil pour le chargeur, ne pas l’oublier.

jakob-owens-EXf5DjXytZE-unsplash
Photo by Jakob Owens

2.- FAIRE LA LISTE DES PHOTOS QUE L’ON VEUX:

plush-design-studio-4YytUXyMHs8-unsplash

Pour n’en oublier aucune:

Arbre de Noël:

arun-kuchibhotla-cRfWUqkr0-s-unsplash
Photo by Arun Kuchibhotla

crèche,

ben-white-eeFMC1UG_k8-unsplash
Photo by Ben White

enfants,

thandy-yung-eH2RrGhde80-unsplash
Photo by Thandy Yung

animaux,

jakob-owens-mpnqu9o4b9w-unsplash
Photo by Jakob Owens

table,

todd-trapani-qn4FA_v7ZDc-unsplash
Photo by Todd Trapani

décorations,

todd-trapani-hlhpAWdFGTk-unsplash
Photo by Todd Trapani

Photos de groupe, photos de détails….

Pour le photos des personnes et les photos de groupe, il exige des applis a charger sur
nos Smartphones/Iphones pour nous guider sur les poses a prendre. ex: Posing App

Ne pas oublier les règles de base: ne jamais faire poser de face ni en ligne droite, mais
plutôt chercher les courbes et des décalages, pour donner de la profondeur et dynamisme à votre photo.

 

3.- ETUDIER L’ENVIRONNEMENT:

Maintenant que notre matériel est prêt, et que nous savons les photos que nous voulons
avoir, il est important d’étudier l’environnement dans lequel nous nous trouvons, pour ne pas avoir a prendre des photos un peu n’importe comment.

Les points fort à Noël, sont bien sûr, l’arbre de Noël avec ses lumières, la table joliment décorée….

sweta-meininger-NzQknDofRpc-unsplash
Photo by Sweta Meininger

Rappelons nous que c’est Noël, et que nous voulons avoir des beaux souvenirs, donc Noël doit rester le sujet central de nos photos, tout en trouvant dans chacune d’elles un point d’intérêt particulier.

Il est aussi très important de vérifier que nous avons suffisamment de lumière. Avec un reflex on peut parer au problème en réglant l’ISO, ainsi que sur certaines compact.

 

Si votre caméra ne vous permet pas ce réglage, pensez a ajouter des poins de lumières au moment de la prise des photos. Et si cela n’est toujours pas possible, ne stressez pas, et ne lâchez pas non plus l’affaire, le point de lumière peut toujours être corrigé en postproduction.

4.- CHERCHER LE POINT D’INTERET:

Souvenez vous que je vous ai déjà dit que l’un des secrets de la composition photographique est la simplicité. Essayons de chercher un unique centre d’intérêt à chaque photo que nous allons faire, pour éviter des photos fouillis qui puissent distraire.

josh-harrison-jY_fTS7ZE98-unsplash
Photo by Sweta Meininger

Certes cela peut paraitre compliqué en ces dates, où il y a tellement d’éléments ensemble: les lumières, les couleurs, les accessoires de Noël, les décorations, les tenues des personnes, etc.

C’est pour cela quel est important de concentrer chaque photo à un seul élément en particulier, comme je vous disais sur le point antérieur.

Et après avoir fait ta photo, regarde-la, pour voir vers où se dirige naturellement ton attention, et si cela correspond à ce que von vouliez au départ.

5.- JOUER AVEC L’OUVERTURE DU DIAPHRAGME:

Ceci est directement lié au point antérieur.  Su tu veux isoler un point d’intérêt sur ta photo, pour que toute l’attention soit centrée sur ce point, tu peux ouvrir ton diaphragme pour l’isoler en réduisant la profondeur de champ.

6.- FAIRE DES PHOTOS EN BOKEH

Vous avez deja vu des superbes photos avec plein de points lumineux en forme de coeurs ou étoiles autour du sujet centrale de la photo?

Ceci vient d’une technique japonaise qui consiste a décentrer tout ce qui n’est pas notre sujet principal,et nous pouvons obtenir ces superbes effet avec un petit peu de bricolage, et pour cela il nous faut:

une focale fixe
une feuille cartonnée noire
un cuter
un élastique
du scotch pour plus de sécurité

Ceci dit, sur Amazon pour une vingtaine d’Euros vous pouvez avoir des kits de bokeh déjà tout prêts

Sur la feuille cartonnée noire vous prenez la forme de votre objectif, vous la découpez en faisant une étoile et avec le cutter vous faites au milieu la forme que vous voulez, et vous le fixez sur votre objectif à l’aide de l’élastique.

Ensuite, mettez vous en mode manuel, désactivez le focus automatique, ouvrez lediaphragme au maximum et amusez vous a rendre des photos féeriques!!!!

rodolfo-marques-4D160Ilvm2k-unsplash

7.- NE PAS OUBLIER LA BALANCE DES BLANCS:

Avec toutes le lumières et les couleurs de Noël il est possible que cela perturbe le senseur automatique de ton appareil photo, il est donc important de ne pas oublier de faire la balance des blancs, au moins en automatique, pour ne pas perturber la température des couleurs.

8.- ET LES PORTRAITS:

A Noël, le plus important, ne l’oublions pas, c’est la famille et les amis.   Donc n’oublions pas qu’ils doivent être les protagonistes de nos photos de Noël. Profitons pour prendre des photos de ceux que nous aimons, des enfants, des animaux

jasmin-schuler-PUTVh0Z_qNQ-unsplash
Photo by Jasmin Schuler

9.- LES PHOTOS DE GROUPE:

Ce sont les photos à ne surtout pas oublier. Essayez de les faire en début de soirée, que tout le mon est frais, la table est bien mise. Mais que cela ne vous empêche pas de faire des photos rigolotes et amusantes tout au long de la soirée.

Pour les fotos de groupe il est important que toutes les personnes soient bien prises et bien définies, en privilégiant le plan américain et les plans larges.

mitchell-orr---LyFIjXoFY-unsplash

Et ne vous oubliez pas: la plupart des appareils ont un retardateur, donc le pied est important pour le programmer et faire partie du groupe.

10.- SE SERVIR DU FLASH:

En intérieur, malgré qu’on allume toutes les lumières, on va constater que très souvent on manque de lumière et nous avons des photos fades.

Cela peut se régler de plusieurs manières:

en post-production avec des logiciels de retouches qui nous permettent d’augmenter l’illumination

en augmentant l’ISO. Mais ceci a ses limites car si on augmente trop l’ISO, on risque d’avoir des photos avec beaucoup de bruit.

images

L’autre solution est d’utiliser le flash, en prenant certaines précautions pour ne pas perdre la magie du moment. Un flash frontal en plus de laisser des barres de lumières sur les visages, et a laisser le fond peu illuminés.

La solution pour cela est d’utiliser un diffuseur a poser sur le flash intégré. Ou d’utiliser le flash manuellement, et le faire rebondir contre les murs.

11.- PROFITER POUR FAIRE DES MACRO:

Noël est une période de l’année non seulement festive, mais aussi pleine de petits détails: les boules de Noël, les personnages de la crèche, les lumières de couleurs…. la meilleure manière de capter tout ça est la photo macro.  Si vous avez un objectif macro, ou la fonction macro sur votre appareil, amusez vous à capter tous ces détails.

Par contre si vous ne disposez d’aucun de ces éléments ou fonctions, pas de panique!!!!

aaron-burden-A0AZf4h5ZZI-unsplash
Photo by Aaron Burden

Essayez de vous approcher au maximum de votre sujet, à la limite de la mise au point de votre objectif. Ce ne sera pas exactement une macro, mais vous obtiendrez de jolies photos très originales.

12.- N’OUBLIEZ PAS LES PREPARATIFS:

Les repas de Noël s’accompagnent d’une multitude de préparatifs qui peuvent être très intéressants et devenir des magnifiques souvenirs:

La préparation du repas

4dc7e60cd72645cc91dbaf872d40a3c7
La mise en place de la table

Hallacas-El-Ají-.-.
Décorer l’arbre de Noël

taisiia-stupak-QaVHWSMgpNo-unsplash
Photo by Taisiia Stupak

La crèche

gareth-harper-dABKxsPTAEk-unsplash
Photo by Gareth Harper

– Mettre les lumières et les guirlandes

Ne soyez pas timide et ne vous limitez pas à saisir tous ces moments qui précèdent le donner et la fête. Vous obtiendrez des photos originales en plus d’avoir des merveilleux souvenirs.

13.- LE REPAS DE NOËL:

Le dîner de Noël est le moment clé de la soirée. Faites des photos de la table servie, de tous autour de la table, des levé de verre et de tout moment que vous pourrez trouver important que vous voudrez garder.

shutterstock_1176827764

Et dans la foulé, vous pouvez aussi faire des macro des gâteaux, des bombons, des papillotes, tout cela fait partie de la fête et c’est intéressant de garder ces beau souvenirs.

monika-grabkowska-yuAEcsAe4lk-unsplash

 

14.- L’OUVERTURE DES CADEAUX:

Si le dîner est le moment clé pour les grands, l’ouverture des cadeaux est me moment clé pour les enfants. C’est le moment le plus émotif de la soirée. par contre étant un moment unique qui ne permet de seconde chance, je vous conseille de programmer votre appareil en mode rafale, afin de pouvoir choisir la meilleur photo et être sûr de ne rien rater à ce moment si spécial.

andrew-neel-xjB7du_4kQQ-unsplash
Photo by Andrew Neel

15.- SI VOUS SORTEZ:

Profitez en pour prendre des photos des illuminations et décorations de Noël ans votre quartier ou votre ville. Si vous allez à la messe de minuit, il y a aussi des belles photos à prendre si cela vous est possible.

luke-stackpoole-vFsD44ubd-Q-unsplash
Photo by Luke Stackpoole on Unsplash

Et pour terminer, quelques belles photos de Noël pour t’inspirer:

aaron-burden-5AiWn2U10cw-unsplash
Photo by Aaron Burden

 

s-b-vonlanthen-IPubTLY7Ji0-unsplash
Photo by S&B Vonlanthen

 

jeffrey-wegrzyn-WjqEDAsn_nI-unsplash
Photo by Jeffrey Wegrzyn

 

zara-walker-1J5rNeyI28Q-unsplash
Photo by Zara Walker

 

nivia-espinoza-a2pkWQYxfKA-unsplash
Photo by Nivia Espinoza

 

laura-beth-snipes-PlUJM2sPwis-unsplash
Photo by Laura Beth Snipes

 

jeremy-mcknight-HIk_LMFLDWM-unsplash
Photo by Jeremy McKnight

 

ian-schneider-PAykYb-8Er8-unsplash
Photo by Ian Schneider

 

freestocks-org--Qf9JKLysUg-unsplash
Photo by freestocks.org

 

ethan-mcarthur-wpDa9O0YVLI-unsplash
Photo by Ethan McArthur
Publié dans Conseils Photo, Photo, Photo Project, STAGES DE FORMATION, Street Photo

L’automne, la saison des belles photos

Nous sommes en automne, la saison star pour des photos de nature et de paysages époustouflantes. L’équipe de Désir d’Avenir a voulu compiler quelques conseils pour que tu puisses faire des meilleures photos ces jours-ci. L’automne est vraiment une superbe saison qui donne envie de sortir ton appareil et aller te balader en forêt.

1.- Les meilleurs moments: l’aube et le coucher de soleil.

Les meilleurs moment pour prendre des photos en automne, c’est à l’aube et au coucher du soleil. A ces moments là, l’angle d’incidence de la lumière du soleil fait ressortir les tons dorés et cuivrés des feuilles des arbres. Donc l’idéal est de programmer les sorties photo à ces heure là, en prévoyant le temps nécessaire pour faire tes réglages. Mais surtout ne te prends pas la tête, si tu sent que t’arrives pas a saisir le bon point de réglage, met ton appareil en mode automatique, relève les mesures, et essaye de faire la même photo en mode manuel. Peu à peu tu verras commment cela deviendra un automatisme et tu n’auras plus à y penser, celà viendra tout seul.

Photo by Sebastián Unrau

2.- De la couleur, de la couleur et encore de la couleur

S’il existe une saison pour laisser de coté le blanc&noir c’est bien l’automne, tellement l’explosion des oranges et des dorés est chaleureuse et réconfortante.

En fonction du contexte de la fôret ou du parc dans lequel tu te trouves, tu pourras observer une diversité de games de tons rouges, oranges, jaunes, verts et marrons.

Un exercise consiste à essayer de réaliser des compositions photographiques avec différentes espèces végétales et de combiner des textures avec les multiples couleurs de l’automne.

Un autre, est de travailler sur les nuances d’une même couleur.

Photo by Daniel Kim

3.- S’aventurer dans la photo macro

Certes l’automne est la saison des paysages époustouflants, mais pas que!

Cette saison nous offres une multitude de possibilités aussi dans les détails des focales courtes. Essaye par exemple de montrer les details d’une feuille et des dégradés de couleurs qu’elle nous offre.

Photo by Adam Smigielski

4.- Essaye des nouveaux points de vue

Change de position. Ne reste pas sur le point de vue classique debout, avec l’appareil à hauteur de tes yeux. Change ton point de vue: monte sur un rocher, lance toi par terre, mets-toi à genoux… toute variation du point de vue donnera un nouveau regard sur ta photo.

Photo by Steinar Engeland

5.- Des feuilles, encore des feuilles, toujours plus de feuilles

Il faut se le dire, la star de l’automne c’est incontestablement les feuilles, et non seulement celles qui se trouvent encore accrochées aux arbres!

Kazuend

6.- L’intérêt de la sous-exposition

Les couleurs jaunes et oranges de l’automne peuvent jouer des mauvais tours aux senseurs de lumière de ton appareil photo, et sans savoir pourquoi, tu peux te retrouver avec des photos trop brillantes ou “brûlées”.

Pour éviter cela, tu peux sous-exposer un peu ta photo, par exemple de 5 points, et tester le résultat, et l’augmenter ou le réduire en fonction de la tonalité que tu désires obtenir.

Photo by Brian Breeden

7- Saturer les couleurs

Cette étape se réalise en ce que j’aime appeler la “post-production” des photos.

La plupart des logiciels et applications de retouches nous permettent d’augmenter ou réduire le niveau de saturation. Teste les filtre jaunes pour donner de la chaleur, surtout si tu ne sais pas encore comment faire la balance des blancs.

Photo by Justin Cron

8.- Et n’oublions pas les champignons!

Car ils sont l’autre star de l’automne, et faut bien se rendre à l’évidence: il sont super photogéniques.

Photo by Michael Oeser

L’idéal est de se coucher à même le sol, et être à leur niveau. Si en plus les feuilles ont déjà jauni, les photos que nous obtiendrons n’en seront que plus belles.

Beaucoup de champignons ont des textures très interessantes à exploiter, surtout en dessous. D’autres poussent en groupe nous permettant de faire des compositions plus complexes.

Photo by Sander Mathlener

Et souvent là où il y a des champignons, il y a aussi des insectes, ce qui peut donner comme résultat des belles photos comme celle-ci:

Photo by Benjamín Balázs

9.- Et pour finir, voici des belles photos pour t’en inspirer:

Photo by Jeremy Thomas
Photo by Kerrie DeFelice
Photo by Benedikt Geyer

Photo by Ricardo Gómez Angel

Photo by Simon Wilkes

Photo by Ren Zo

Photo by Gabriel Crismariu

Photo by John Silliman

Photo by Simon Kuznetsov

Photo by Siim Lukka
Publié dans Photo Project, poésie, Urbain Photo

Arbre

Je vais planter un arbre en cette page.

Pour créer les branches, une

caresse de clarté comme un voyage

en mer, a midi,

dans la fraternité des écumes, dans le courant

qui ignore sa destination, ou qui la connaît

de l’autre côté d’une île, sur l’autre rive,

calme signal des feux de bois.

Eleazar León – 1991

Publié dans Photo Project, Urbain Photo

Deux corps

Combien de fois à tâtons, la nuit,

deux corps aspirent à n’en faire plus qu’un

sans savoir qu’en fin de compte ils sont trois ou quatre.

C’est toujours devant la nudité de la chair

et son avide mystère:

soudain un œil étranger s’ouvre dans les oreillers,

des lèvres fendent l’obscurité,

Surgissent intempestives les voix

D’amants oubliés…

Eugenio Montejo -1982

Publié dans Photo Project, Urbain Photo

En guise d’art poétique

Un poème ne naît pas de cette cloche sourde

et encore moins de ce bâillement angélique

qui craint de pourrir au contact des mots.

Un poème – voyez vous – est capable

d’exploser même en pleine rue.

Dans le meilleur des cas un poème est une question de principes

et dans ce domaine, on le sait, chacun les siens.

Un film impossible à oublier

William Osuna – 1978