Publié dans coaching, Photo, Street Photo

S’initier à la Street Photo

 

Faire de la Street Photo veut dire observer notre entourage avec l’oeil de notre caméra.  C’est capter l’âme de la ville où nous nous trouvons.  Il s’agit de regarder avec des nouveaux yeux ce qui nous entoure, et faire des combinaisons improbables avec l’architecture, les gens qui y habitent, le mobilier urbain, la culture, la nature….  Bref l’identité, ce qui rend unique la ville que nous prenons en photo.

stephan-valentin-jGp90H2tPRw-unsplash
Photo by Stéphan Valentin

 

Mais, par où commencer?  voici 3 conseils de base:

1.-  Prendre son temps

C’est très important dans la street photo de prendre son temps, car il se peut que l’on imagine clairement dans sa tête la photo désirée, mais comme il est impossible de contrôler tous les facteurs dans ce type de photo, ce «petit truc en plus» que nous attendons n’arrive pas.   Il faut donc commence par prendre la photo tel que.  Et après, on peux attendre à ce que ce «petit truc» surgisse.  Ne pas passer pas à coté d’une belle photo juste par ce qu’elle n’est pas exactement comme on la voulait. 

murray-campbell-B_TdfGFuGwA-unsplash
Photo by Murray Campbell

  

2.- Tout préparer à l’avance

Il faut prendre en compte, qu’en Street Photo, les situations peuvent durer que quelques secondes.  Si il faut que l’on se prépare, que l’on fasse les réglages, qu’on fasse le cadrage l’occasion passe et on n’a par pris la photo que nous voulions.  Donc vas mieux se préparer à l’avance.  Je m’explique:  C’est une journée ensoleillée, commencer par trouver un bon endroit où se poser, faire tous les dégages nécessaires pour les photos plein soleil, et utiliser les mode semi-automatiques pour les photos ombragées.  Et si l’appareil le permet, pré-enregistrer différents modes.  Et surtout à chaque déplacement de bien penser de refaire les bons réglages.

joseph-chan-1mxS-Z1P63Q-unsplash
Photo by Joseph Chan

 

3.-  Prendre les devants:

Comme je l’expliquai plus haut, parfois on peut passer à coté d’une bonne photo en question de secondes.  Donc en plus d’avoir l’appareil toujours prêt, il faut être alerte  pour détecter «La Photo» qui puisse se présenter.

Et comment pré-visualiser cette photo?

Il existe une seule manière:  sortir faire de la street photo.  C’est la pratique et l’expérience qui vont nous apprendre à sentir le moment eau quel quelque chose d’intéressant va se passer, et que l’on pourrait avoir une bonne photo.

Tout  est question de patience et observation:  personnes, enfants, animaux.  le vivant nous offre très souvent des belles images.

Il faut apprendre à observer, même sans prendre de photo, juste se donner le temps d’observer.

Faut il se rendre invisible pour la Street Photo?

C’est pas indispensable, mais en effet c’est utile.  Passer inaperçu donne une plus grande liberté d’action.   Ne pas courir ni faire des mouvements brusques, ne pas s’imposer sur les gens.  Personnellement si j’ai mon équipement pro, j’aime le poser sur pied et utiliser la télécommande.  

patrick-donnelly-FArmYuwp_tM-unsplash
Photo by Patrick Donnelly

Une autre manière de passer inaperçu lors de la street photo c’est avec le smartphone.

Dans tous les cas il faut respecter l’espace vital de ceux que l’on prend en photo. 

valerie-elash-7kG9-QFnE6U-unsplash
Photo by Valerie Elash

 

Et le droit à l’image?

N’oublions pas qu’il ce peut qu’il y ai des personnes sur nos photos, même si nous les prenons discrètement et de loin.  Et il se peut que quelqu’un nous demande ce que l’on est en tuai de faire.    

Dans ces cas là, la meilleure option c’est le sourire, et montrer les photos tout en expliquant que nous sommes des passionnées de la photo et que nous n’obtiendrons aucune rémunération pour les photos prises.  Si on va les utiliser pour une expo ou pour un blog, les informer, les inviter à visiter l’expo et/ou le blog.

Bien évidement, s’ils te demande d’effacer la photo, il faut l’effacer.  Mais avant de l’effacer je propose de flouter les visages et de signer une autorisation dont vous trouverez un modèle type ici: autorisation-photo-2.  Mais s’ils insistent, et même si c’et notre meilleure photo, il fait l’effacer.  Dans tous les cas, pour éviter ce genre de problème, et si il est indispensable qu’il y ai des personnes sur la photo,  mieux vaut éviter que les personnes soient reconnaissables.  Faire des prises de dos, de loin, en blanc et noir ou floutées, de manière a ce que les personnes ne sont pas identifiables et éviter des éventuels problèmes. 

bagus-ghufron-MvFaJYNLdWk-unsplash
Photo by Bagus Ghufron

 

Une autre option est de ne prendre aucune personne sur les photos.  La ville nous offre beaucoup d’occasions pour de superbes photos.  

denzel-victory-3rKKOJ04qVU-unsplash
Photo by Denzel Victory

 

Le matériel:

L’avantage de la street photo, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de gros matériel.  Même un smartphone suffit.  Ce qui est important dans ce style de photo est de capturé le moment.

Pour un matériel pro, l’idéal est de disposer d’un objectif 35 ou 50mm.  Comme je l’expliquait plus haut, la meilleure manière de passer inaperçu avec ce type de matériel plus encombrant, est de le poser, sur pied, sur une table, sur un mur, et d’utiliser une télécommande pour déclencher la prise de vue. 

Autre chose important est de se sentir léger.  Si on doit transporter du matériel lourd, dans des sacs à dos ou des sacoches, l’expérience peut devenir pénible.

thomas-martinsen-CrnALaUMSA4-unsplash
Photo by Thomas Martinsen

 

La street Photo t’intéresse? T’a déjà pris de photos de ce type?  N’hésite pas à les partager avec nous.

A bientôt

Auteur :

Pédagogue et artiste sur plusieurs registres tels que l'informatique, l'espagnol, l'écriture, la photo et la vidéo, je suis convaincue que la réalisation d'activités artistiques est aujourd'hui indispensable pour l'exploration et la compréhension de notre monde particulier à chacun. Désir d'Avenir a ouvert ses porte en avril 2005 à Nice, comme un besoin personnel de donner "un coup de main" aux personnes qui comme moi, venant de lointaines contrées, ne trouvent jamais les bonnes cases à cocher dans la multitude de formulaires que l'on doit remplir. Maman d'une petite qui avait 7 ans à l'époque, je suis venue en France avec un "Désir d'Avenir" pour ma fille, autre que celui de la dictature qui se profilait dans mon pays. Aujourd'hui grand mère, le Désir d'Avenir est toujours présent, ainsie que la folle envie de partager mon savoir faire, et faire savoir ...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.