Publié dans poésie, Urbain Photo

Liberté

Le pays de la liberté est une terre indescriptible

C’est le pays des sept merveilles

Jungle qu’aucun lion n’a gouverné

La liberté m’a ouvert sa fabrique d’ailes

Et elle m’en a offert la plus belle paire

J’ai comme pénétré un secret inavoué

Et je me suis senti étrangère

Au pays de l’accueil

J’ai eu une sorte de tristesse

Au pays de l’amusement et de la joie

Le jour où je suis entrée dans le pays de la liberté

Aïcha Chibane

Publié dans STAGES DE FORMATION

Toi qui marches

Toi qui marches dans la solitude de la rue, t’est remplie des baisers que t’a pas donné.

De l’amour t’ignores l’écriture prodigieuse.

Même si tu me connais pas, dans mon corps s’émeut la même mer qui dance dans tes veines.

Reçoit mes yeux millénaires, mon corps répété, le murmure de mon sable.

Rafaél Cadenas -1958

Publié dans STAGES DE FORMATION

Une île

Je me rappelle une île fondée sur des accordéons marins.

Nécessaire aux jours de mon abondance.

Lointaine, silencieusement construite comme tout oiseau en repos.

Une île à la poitrine héraldique, les yeux cernés et les os bleus comme un drapeau qui insiste dans la nuit.

Je me rappelle un serpent juste au moment de sa mue

qui reste soir, marche rituelle, pur nouage et mystique élan

vers mon île, ma couronnée et et toujours éclatante

comme cette voix qui nous alerte dans le sommeil.

Ana Enriqueta Terán – 1985

Publié dans STAGES DE FORMATION

À propos de sauvages

Les Pemins de la Grande Savane appellent la rosée « Chiriké Yetaku », qui signifie Salive des Étoiles; les larmes « Enu Parapué » qui veut dire Sirop des Yeux, et le cœur « Yewan Enapué »: Graine de Ventre.

Les Waraos du Delta de l’Orénoque disent « Mejokoji » – le Soleil du Cœur – pour désigner l’âme.

Pour dire ami, ils disent « Ma Jokaraisa »: Mon Autre Cœur. Et pour dire oublier, ils disent « Emonikitané », qui veut dire pardonner.

Pauvres imbéciles qui ne savent pas ce qu’ils disent

Pour dire terre ils disent mère

Pour dire mère ils disent tendresse

Pour dire tendresse ils disent don de soi

Il y a chez eux une telle confusion de sentiments qu’en toute raison, les braves gens que nous sommes, les appelons « Sauvages ».

Gustavo Pereira – 1993

Publié dans Photo Project, poésie, Urbain Photo

Arbre

Je vais planter un arbre en cette page.

Pour créer les branches, une

caresse de clarté comme un voyage

en mer, a midi,

dans la fraternité des écumes, dans le courant

qui ignore sa destination, ou qui la connaît

de l’autre côté d’une île, sur l’autre rive,

calme signal des feux de bois.

Eleazar León – 1991

Publié dans atelier Photo

Atelier Photo

Prendre des photos c’est bien, prendre des belles photos c’est génial!!!

Des astuces, des trucs et des tips simples pour prendre des super photos, quel que soit votre appareil et votre niveau.

En associatif, des prix solidaires, une ambiance sympa… pourquoi s’en priver???

Plein tarif 15€

Inscription 1€

Membre de l’assos 10€